BloguesJulien Day

Parlons dinosaures avec Éric Duhaime

Salut Éric,

En temps normal, je ne suis pas friand de ce type de chronique du genre lettre ouverte, mais là tu ne me laisses pas le choix: je vais te prendre par la main et te parler de dinosaures.

Vois-tu, Éric, ce matin tu partageais sur ton compte Facebook un article de Marie Allard de La Presse, article dans lequel une représentante du consortium sur la climatologie Ouranos, la biologiste-entomologiste Annie-Ève Gagnon, explique que d’ici quelques années, avec la montée incessante des températures moyennes observée depuis des années, les agriculteurs d’ici (ici étant le Québec dans le cas qui nous intéresse, pas le poste de télé de gauchistes-syndicalistes-pro-terroristes) devront probablement se résigner à utiliser plus de pesticides pour faire face à l’inévitable prolifération des insectes qu’elle implique.

Bien entendu, qui dit « changements climatiques » dit aussi « écologie » et ça, c’est un mot que tu n’aimes visiblement pas, on n’a qu’à se rappeler de la Journée de la Terre en avril dernier, journée que tu as soulignée en offrant un t-shirt au premier qui se pointait à vos studios de Radio X Montréal avec un pick-up ou autre gros truck polluant.

J’en reviens donc à cet article dont je te parlais plus haut, article que tu as partagé sur les réseaux sociaux avec la mention suivante:

Les réchauffistes-catastrophistes qui s’énervent encore à prédire l’apocalypse. Quelqu’un pourrait leurs (sic) envoyer la température moyenne des dernières semaines pour leurs (sic) calmer le poil des jambes? 

D’abord, permets-moi de te rappeler le plus gentiment du monde qu’une fenêtre et un simple thermomètre dans les mains d’un tout aussi simple badaud ne sont pas des outils scientifiquement appropriés pour calculer un phénomène scientifique aussi important et complexe que les changements climatiques. Même chose pour un mois de mai 2013 au Québec, par ailleurs.

Ensuite, bien que globalement ça ne signifie quasiment rien, je tiens à te signifier que ce mois de mai que tu utilises pour donner du poids à ta théorie du grand complot écologiste, a été de 1,5 degré supérieur à la moyenne.

Troisièmement, même les scientifiques les plus louchons de la planète science qui défendent corps et âmes les pétrolières sont passés à une autre étape, Éric. Devant l’évidence irréfutable que la température globale était bel et bien en hausse, la droite « scientifique » a laissé tomber la rhétorique de la négation pure et dure, pour plutôt emprunter un discours remettant en doute le rôle de l’humain dans le réchauffement. Il serait donc plus que temps, conseil d’ami, que tu te mettes à jour dans ce dossier.

Les dinosaures

Je vais t’avouer que je n’y connais rien aux changements climatiques, ou bien peu. Je suis obligé de me fier aux jugements de scientifiques qui étudient la question depuis maintenant des dizaines d’années et au consensus quasi-unanime qui en ressort.

Tu as bien compris, Éric, moi, en tant qu’humain qui en sait bien peu, je ne pourrais m’asseoir avec toi et te faire un exposé convaincant sur le réel danger de ces changements. Par contre, plusieurs scientifiques de renom le peuvent.

Même chose pour les dinosaures, Éric. Moi, au bout du compte, tout ce que j’en sais se limite à des livres et à Jurassic Park. Par contre, sachant que plusieurs chercheurs y ont consacré leurs vies, je me verrais bien mal partager un article citant un paléontologue accompagné d’un commentaire du genre:

Les dinosauristes-catastrophistes-négationnistes qui s’énervent encore avec leurs ossements. Quelqu’un pourrait leurs (sic) envoyer le squelette d’un lézard pour leurs (sic) calmer le poil des jambes? 

Ou, autre exemple, qu’on pourrait transposer à notre époque:

Galilée qui s’énerve encore le poil des jambes avec sa terre ronde. Quelqu’un pourrait lui dire que je suis allé à’ job à pieds ce matin et que le sol était ben’ droit ?

Ce que je veux que tu retiennes de tout ça, Éric, c’est que c’est correct de ne pas tout connaître et de ne pas avoir la science infuse sur un sujet donné… Mais quand c’est le cas, il est de bon ton de se garder une petite gêne, surtout quand d’éminents scientifiques consacrent la majorité de leur vie à étudier ledit sujet.

Toi qui es le premier à sauter au plafond quand un artiste se prononce sur des questions économiques, imagine à quel point David Suzuki doit péter un câble quand il t’entend dire de telles sottises. C’est juste chien, Éric. Un peu comme si Marie-Mai tweetait à Janis Joplin que son oeuvre est une honte à la musique, tu me suis toujours ?

L’intelligence à droite

Je ne suis pas de ceux qui attribuent l’intelligence à la gauche ou à la droite, loin de là.

Je me rappelle par contre que tu avais sursauté lorsque Marie-France Bazzo avait dit sur les ondes de TLMEP que la droite québécoise en aurait besoin, d’intelligence. Et bien c’est de cela qu’elle parlait, Éric. Rien à voir avec tes valeurs, elle parlait simplement d’un manque d’intelligence, que tu as copieusement étalé ce matin, comme plusieurs autres fois auparavant.

Et c’est bien dommage, Éric, parce que lorsque quelques personnes organisent un boycott de vos commanditaires à Radio X, tu ne sembles pas comprendre que ça n’a pas grand chose à voir avec vos valeurs en tant que telles, mais avant tout avec un manque d’intelligence générique, dont tu as fait une autre brillante démonstration. Et ça aussi, Éric, c’est irréfutable.

Ne reste plus qu’à souhaiter que tu n’emmèneras pas trop de simples badauds comme toi dans le précipice de la connerie.