Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesLa blogue de Catherine Genest

Maladie mentale: l’entrevue courte mais importante du chanteur de Passion Pit, Michael Angelakos

PassionPit

Ce n’est pas le sujet le plus sexy du monde, mais il faut faire fi des « likes » Facebook et en parler davantage. Il y a encore trop de préjugés!

Michael Angelakos, l’auteur-compositeur interprète et frontman de Passion Pit, avait pris un peu tout le monde par surprise en 2012 en annulant la tournée qui était prévue après la sortie de l’album Gossamer.

Cause du report? Sa bipolarité. Il était dans une mauvaise passe, il était malade, il avait besoin d’aide et il s’est écouté. Je l’avais trouvé très courageux de le décréter publiquement à ce moment-là.

Aujourd’hui, le créateur américain s’inscrit au mouvement #StrongerThanStigma visant à dédramatiser et (forcément!) déstigmatiser les maladies mentales chez les hommes. Il a offert cette entrevue à Stereogum.

(La campagne #StrongerThanStigma est pilotée par l’actrice Glenn Close et le joueur de football Brandon MarshallVidéo explicative via Youtube.)

Une prise de position et une initiative web venue des États-Unis mais d’autant plus pertinente aujourd’hui, un jour après que Le Soleil ait révélé que le minsitre Barette comptait fermer toutes les urgences psychiatriques des hôpitaux de la ville de Québec.

Avec les coûts exorbitants d’un psychologue au privé et le très long délai d’attente au public, la situation ne risque pas de s’améliorer au Québec.

C’est bien beau, les campagnes de sensibilisation, mais encore faut-il que les malades puissent être diagnostiqués et soignés comme ce fut le cas avec Michael Angelakos.

Fin de ma montée de lait émotive. Mais on ne parle pas assez souvent de l’accessibilité aux soins psychologiques, à mon avis.