Ne manquez rien avec l’infolettre.
Livres

Pierre Cadieu : La voix haute

Avec Slam poésie du Québec, Pierre Cadieu fait résonner cette forme poétique ardente, qui s’embrase et se consume sur une scène.

Fondateur et "slammestre" de SlamOutaouais, Pierre Cadieu oeuvre sur la scène littéraire québécoise depuis le milieu des années 60. L’émergence du mouvement slam au pays, il en a été témoin et acteur. Avec Slam poésie du Québec, il propose une première anthologie québécoise consacrée à cette forme d’expression.

En 2009, il lance un appel aux six équipes de slam du Québec… Près de 600 textes trouvent le chemin de sa boîte aux lettres. Ayant en tête le public adolescent (l’ouvrage est publié dans la collection "Ado" de Vents d’Ouest), le comité de lecture qu’il chapeaute sélectionne une centaine d’oeuvres avec le souci de présenter une offre diversifiée. "Beaucoup de courants convergent dans le slam, dont les trois principaux sont le rap, le trash punk ou poésie urbaine et l’humour. On peut aussi y voir les influences du conte."

Décrit par plusieurs comme "le plus important mouvement socioculturel et littéraire de notre époque", le slam s’avère indissociable de son aspect compétitif, rappelle le directeur de l’anthologie. "Le slam, dans sa définition même, c’est une nouvelle forme de joute. À l’instar de la LNI, il y a des règles de base pour que les joutes soient partout pareilles", affirme le slammestre, qui décrit les autres types de performances slam comme des "produits dérivés".

Le mouvement slam est en pleine expansion dans 50 pays. Au Québec, l’intérêt pour cette forme d’art confirme un retour aux traditions des formes d’art orales, selon Pierre Cadieu. "Les six endroits où il y a des joutes de slam au Québec ont leur personnalité propre. À Québec, il y a une forte teneur en poètes purs qui ont une démarche littéraire, alors qu’à Sherbrooke, ça part du communautaire, il y a plus de textes revendicateurs", suggère-t-il à titre d’exemple, ajoutant que l’Outaouais se démarque par son équipe intergénérationnelle. "On va en demi-finale provinciale et on a deux vieux, deux jeunes! On est reconnus pour ça!"

Parmi les artistes participant au recueil, on trouve notamment les précurseurs Ivy, fondateur de la Ligue québécoise de slam, André Marceau, fondateur de Slam cap, et Jocelyn Thouin, fondateur de Slam Lanaudière. La liste comprend aussi les Pierre Boudreau, Marie-Paule Grimaldi et le collègue Tristan Malavoy (Slamontréal), Paul Dallaire et Jean Désy (Slam cap), Louise Nantel-Plante et Mélanie Rivet (Slam Lanaudière), D-Track, Mehdi Hamdad, Marjolaine Beauchamp (SlamOutaouais), ainsi que des membres de Slam Mauricie et Slam du Tremplin.

Acquiesçant à la comparaison que fait, dans l’avant-propos, la marraine du slam Oni entre le parcours du slam et celui qu’a connu le jazz, Pierre Cadieu en propose une autre: "Le slam est à la chanson ce que le mime est au théâtre." "Tout comme le mime qui a juste les gestes pour s’exprimer, le poète doit s’appuyer sur la force de ses mots et sur son interprétation. Il doit aller chercher le maximum d’impact avec le minimum de moyens."

Avec l’anthologie Slam poésie du Québec, Pierre Cadieu montre de quelle matière sont faits la plume et le verbe des poètes d’aujourd’hui. Un ouvrage "à lire et à relire à voix haute".

Slam poésie du Québec
sous la direction de Pierre Cadieu
Éd. Vents d’Ouest, 2010, 264 p.

À lire si vous aimez / Crowdpleaser de Marc Kelly Smith, Ghettostocracy d’Oni, Slamérica d’Ivy

Slam poésie du Québec
Slam poésie du Québec
Éditions Vents d’Ouest

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Pikeos + 25 à 40 %
Restaurant – prêt à emporter

Pikeos