Bertrand Laverdure : La vie est un trou
Livres

Bertrand Laverdure : La vie est un trou

Véritable hybride des genres, Bureau universel des copyrights de Bertrand Laverdure nous aspire dans un gouffre burlesque.

"Imagine la série Le prisonnier qui rencontre Philémon en passant par Vertigo de Hitchcock!" C’est ainsi que Bertrand Laverdure décrit avec amusement son étonnant Bureau universel des copyrights. Véritable voyage dans l’imaginaire tout en étant profondément ancré dans la réalité, le dernier bouquin de Laverdure est une amorce vers de nombreuses réflexions. "C’est un roman package deal. Un peu comme les sacs à billes. On peut l’interpréter de différentes façons selon la bille qu’on va piger. Il y a du tourisme, de la littérature, des emprunts à la bédé ou au cinéma. Il y a même quelque chose d’heavy metal dans ce livre-là."

À la lecture de Bureau universel des copyrights, on fait donc la rencontre de nombreux personnages souvent issus de l’imaginaire collectif, dont un dans un contre-emploi particulièrement inusité. "J’étais en Belgique et là, j’ai eu l’idée de transposer le Schtroumpf farceur en personnage vraiment irritant. Déjà, quand j’étais jeune, c’était une entité qui représentait tout ce qui nous énerve dans la vie. Quelqu’un de trop comique, de trop avenant, de trop familier, qui rentre dans notre bulle sans trop qu’on le veuille. Alors j’ai décidé d’en faire une espèce de méchant patibulaire qui est un catalyseur pour propulser dans l’espace-temps."

De son propre aveu, Laverdure raconte que son récit ne comporte aucune logique. Cependant, il se défend absolument d’avoir nappé celui-ci d’onirisme. "Il n’a rien à voir avec le rêve ou le surréalisme. Ce sont des rencontres avec des robots, des personnes téléguidées comme dans un jeu vidéo. C’est une façon de représenter la nouvelle figuration des êtes humains. Ce sont des décors dans lesquels on évolue et ceux-ci constituent le théâtre de la vie."

Naturellement, cette mise en scène de l’existence aura grandement servi au thème central du roman: la liberté. "On vit dans un monde freak qui laisse croire que tout est possible, mais si c’était vraiment le cas, nous pourrions mettre notre vie sur pause. Si tu demandes à qui que ce soit si on vit dans un monde libre, il te dira que oui. Pourtant, si tu vis une année de cul ou que tout va mal, tu ne peux pas faire un time out et arrêter tout autour de toi pour tout recommencer quand tu en auras le goût."

Dans Bureau universel des copyrights, on suit l’odyssée d’un narrateur transporté brusquement, et ce, malgré lui, d’un endroit à l’autre. Ainsi, il se retrouvera confronté à un angoissant questionnement: jusque dans quelle mesure nous appartenons-nous? "On est toujours en train de tomber, mais on ne s’en rend pas compte. On tombe de façon circulaire comme dans une espèce de spirale ou un vortex. On est dans un vertigo continuel. On est une vis sans fin qui traverse une planche de bois et, arrivé au bout de celle-ci, ça fait un "tak" et on se perd. Ce sont des constatations hyper nihilistes, mais dans un contexte humaniste où on ne peut pas vivre sans les autres. Heureusement, le plaisir de la représentation, de l’imaginaire et de la poésie sont là pour nous y accompagner."

Usant de jeux narratifs peu communs et de mises en abyme telles que la littérature à l’intérieur de la littérature, le roman paru à La Peuplade dresse un portait doux-amer de la place du livre au sein de la culture. "On intervient de plus en plus dans les oeuvres des artistes et ceux-ci sont de moins en moins des entités solides. Éventuellement, dans le futur, on va pouvoir faire du tourisme dans les univers littéraires. Par exemple, si on ne veut pas se taper toute l’oeuvre de Proust, on va payer mille piastres pour visiter tous les best of d’À la recherche du temps perdu et pouvoir parler avec les personnages."

Et si un tel forfait pour Bureau universel des copyrights existait, on choisirait sans aucun doute la visite complète.

Bureau universel des copyrights
de Bertrand Laverdure
La Peuplade, 2011, 142 p.

Du 29 septembre au 2 octobre
Au Centre des congrès Holiday Inn
Voir calendrier Événements

www.salondulivre.ca

À lire si vous aimez /
Kurt Vonnegut Jr., David Lynch


Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie