Tanguy Viel : Article 353 du Code pénal
Livres

Tanguy Viel : Article 353 du Code pénal

Un homme en jette un autre par-dessus bord. Tranquillement, il retourne piloter l’embarcation jusqu’à la côte avant de retourner chez lui. Ainsi débute Article 353 du Code pénal, septième roman de l’auteur français Tanguy Viel, romancier ayant façonné l’art du faux-semblant et du coup de Jarnac littéraire. Lui qui avait batifolé avec le roman noir dans Insoupçonnable et L’absolue perfection du crime nous avait déjà démontré comment il pouvait habilement se jouer de certains codes littéraires pour les transcender dans un travail allant beaucoup plus loin que le simple exercice de style. Il nous offre peut-être ici son meilleur livre, un roman sur l’honneur des hommes, sur ce qui nous reste lorsqu’on perd tout.

Martial Kermeur était employé à l’arsenal de Brest. Lorsque ce dernier ferme, il se retrouve gardien d’un château en décrépitude sur une presqu’île où il vit comme le père, le divorcé et le licencié qu’il est devenu au début de la cinquantaine. L’onde de choc est créée dans le voisinage lorsqu’arrive Lazenec, promoteur immobilier promettant un renouveau complet pour la région. Il convaincra Kermeur de miser son fonds de pension dans un superbe appartement d’un immeuble locatif qui devrait être construit en lieu et place du château. C’est dans l’attente de cette première pelletée de terre, de l’érection de ce nouveau chez soi, que Kermeur découvrira lentement, mais assurément, qu’on l’a roulé dans la farine, lui et tant d’autres.

Réel entretien judiciaire, Article 353 du Code pénal se lit comme une immense confession de Kermeur à un juge, tentant d’expliquer la nature de son geste. Si une lecture politique émane de cette histoire tel un vrai cimetière des promesses socialistes, le tour de force de Viel est ici tout autre. C’est dans la liberté du phrasé de l’écrivain qu’on reconnaît toute sa maîtrise, sa façon de parvenir si aisément à éclater les murs de cet entretien judiciaire pour établir des chassés-croisés brillants doublés des réflexions de Kermeur, alors qu’habilement Viel jumelle le personnage du lecteur à celui du juge, les deux se retrouvant à la solde et à l’écoute de celui qui devrait être jugé. Avec ce roman d’une grande sensibilité et brillamment construit, Tanguy Viel confirme un talent qu’on connaissait déjà, mais qu’on fréquentait trop peu, avec une offrande jouissive et d’une immense lucidité.

Article 353 du code pénal
Tanguy Viel
Éditions de Minuit, 173 pages, 2016
ISBN : 9782707343079

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!