Érik Vigneault : Tout savoir sur Juliette
Livres

Érik Vigneault : Tout savoir sur Juliette

Il y a des auteurs qu’on fréquente comme de vieux amis. De bonnes connaissances que l’on est toujours heureux de recroiser çà et là dans notre parcours de lecteur. Et il arrive qu’on partage, bien que sans le savoir, ce groupe d’amis avec d’autres, qui prennent, comme nous, autant de plaisir à les lire. C’est cette impression forte qui m’a accompagné tout au long de ma lecture du premier roman d’Érik Vigneault, Tout savoir sur Juliette. Rapidement et dans une même page, j’y ai croisé l’écrivain barcelonais Enrique Vila-Matas, le Portugais Antonio Lobo Antunes, l’Autrichien Thomas Bernhard. Tous étaient là, réunis dans cet amour du jeu et celui de la langue. Mes craintes initiales de trouver en ces pages un mauvais pastiche des auteurs qui m’ont formé comme lecteur se sont vite estompées: au sortir du livre et sourire aux lèvres, Tout savoir sur Juliette est l’une de mes lectures les plus brillantes des dernières années.

Un homme revient à Barcelone après avoir habité pendant 25 ans à Montréal. Au rythme de la ville, il erre à la recherche de Juliette. C’est à peu près tout ce que vous devez savoir sur ce livre, car ce genre de proposition littéraire repose sur un pacte: vous devez accepter de vous y perdre, de suivre le rythme d’un narrateur erratique, de poursuivre une ligne narrative aux nombreuses digressions. Le chemin peut sembler ardu, et pourtant! Faites confiance à l’écrivain qui est, je vous l’assure, en plein contrôle de son livre, un livre riche en circonvolutions anecdotiques, en apartés historiques et en questionnements culturels.

Tout savoir sur Juliette est un projet dense, assurément. Avec un grain de cynisme et d’ironie, oui, bien sûr. Mais c’est un livre jouissif, drôle, qui jamais n’abandonne son lecteur dans les méandres de la littérature obscure, bien au contraire. C’est une épopée sur des chemins réflexifs qui s’entrecroisent au hasard des pages, où le talent digressif de Vigneault ne sonne jamais plaqué ou creux. Car il est là le tour de force de l’écrivain, jamais on n’a l’impression qu’il s’écoute écrire, qu’il se joue de ses codes avec condescendance. Oh, et en passant, ne vous leurrez pas: vous ne saurez rien sur Juliette.

Tout savoir sur Juliette
Érik Vigneault
Le Cheval d’août, 192 pages, 2018
ISBN : 9782924491300

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie