Yves Ravey : Pas dupe
Livres

Yves Ravey : Pas dupe

Qui a dit que les suspenses devaient être enlevants? Que les enquêtes policières devaient se dérouler sur les chapeaux de roues, sans réel moment pour reprendre son souffle? Que les morts devaient s’empiler à une vitesse folle jusqu’à ce qu’on épingle le coupable? Assurément pas Yves Ravey. Romancier français, il peaufine l’art du roman noir à l’écriture blanche depuis plus de 25 ans, avec plus d’une quinzaine de livres à son actif. Avec Pas dupe, il prouve encore une fois que si tout n’est pas une question de style, dieu sait à quel point une maîtrise des codes narratifs peut transformer la plus ordinaire des idées en bijou littéraire. Partant d’une histoire somme toute banale, Ravey parvient à tenir le lecteur en haleine par un habile jeu de faux-semblants qui n’est pas sans rappeler certains bons scénarios des frères Coen.

«J’ai revu Kowalzki au bord du précipice, le jour où la voiture de Tippi est sortie de la route. […] Je connaissais bien Kowalzki. Sa profession, agent d’assurances à la compagnie Pacific, mais aussi, depuis pas mal de temps, amant de Tippi, ma femme, morte dans l’accident.» Dès les premières phrases, Ravey donne le ton. Monsieur Meyer, un antihéros dont l’auteur brossera efficacement le portrait tout au long du roman, est dépêché sur les lieux où sa femme a perdu la vie. Ce qui a tout l’air d’un accident qui devrait rapidement être tabletté par l’inspecteur Costa deviendra, de fil en aiguille, un cas beaucoup plus complexe. Bien que cocu, Meyer est absent de la police d’assurance que sa femme avait récemment contractée avec son amant. N’empêche que les étrangetés et les incohérences seront multiples dans l’enquête de Costa, qui ne saura laisser le veuf en paix.

Soyons clairs, Pas dupe n’est pas le meilleur livre de Ravey. Par contre, son auteur fait partie de ces rares écrivains dont même les œuvres moins fortes possèdent une force de frappe qui sait le garder à distance de la production romanesque habituelle. C’est simple: il y a quelque chose de jouissif à lire Yves Ravey, que ce soit sa maîtrise narrative ou de la langue, ses courts romans ont toujours quelque chose qui touchent étrangement à la perfection. Chez lui, tout est rodé au quart de tour: très souvent, le lecteur possède un ascendant sur le narrateur qui se dirige droit dans un cul-de-sac. Jamais le roman noir n’est aussi hilarant que lorsque Ravey le met en scène. Court, drolatique, efficace, Pas dupe détient toutes les qualités qui ont fait de son auteur l’un des secrets bien gardés des lettres françaises.

Pas dupe
Pas dupe
Yves Ravey
Éditions de Minuit, 144 pages, 2019
ISBN : 9782707345318

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie