Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Le naufrage des civilisations
Livres

Le naufrage des civilisations

Vous dire la déception que j’ai eue à lire Un fauteuil sur la scène: quatre siècles d’histoire de France d’Amin Maalouf publié en 2016. Il y a de ces écrivains qu’on aime fréquenter et dont le regard sur le monde conforte à la fois nos craintes et nos espoirs; Maalouf était l’un d’eux. Mais au sortir de ce livre beige, j’arrivais à l’inéluctable conclusion qu’il avait peut-être tout dit ce qu’il avait à dire, que l’auteur derrière Les désorientés et Les identités meurtrières avait fait le tour du jardin. Ça arrive. Mais n’empêche, c’est toujours un deuil que de perdre un ami, parce que c’est exactement ce dont il est question. Un peu comme quand on voit une vieille connaissance dans une foule, en se demandant si on a de quoi à lui dire, je suis entré de reculons dans Le naufrage des civilisations, le plus récent livre de l’académicien franco-libanais.

«Je suis né en bonne santé dans les bras d’une civilisation mourante.» Il ne m’en fallait pas plus pour qu’un sourire se tisse sur mon visage, comme si cette vieille connaissance avait encore l’habileté de m’émerveiller. Dans cet essai qui se lit comme un hommage au Levant, Maalouf revient sur les lieux de son enfance, entre Le Caire et Beyrouth, entre les parfums de jeunesse et l’émergence de ces pôles culturels. L’auteur désire cerner le moment exact du rendez-vous manqué: que s’est-il passé pour que jamais il ne puisse rencontrer l’Occident et le Levant autrement que par la violence, le politique et les jeux de coulisses? Il tente d’arpenter le désastre, avec les souvenirs désormais en ruine, en passant au peigne fin les événements marquants qui, petit à petit, nous ont menés à un règne de terreur, de méfiance et d’incommunicabilité.

Ce Naufrage des civilisations a des allures des Identités meurtrières, essai publié en 1998 où l’auteur remettait en question les fondements mêmes de nos conceptions de l’identité. À lire son plus récent livre, on se rend bien compte que ces questionnements percolent en lui depuis maintenant plus de 20 ans – si ce n’est pas une vie! – et catalysent une réflexion aussi saine qu’éclairante sur l’un des enjeux phares du siècle nouveau. Certains pourraient le taxer de cynique, mais il m’est impossible de le faire tellement le propos semble juste et nuancé. Une denrée rare à l’ère de l’opinion à la demande.

Le naufrage des civilisations
Le naufrage des civilisations
Amin Maalouf
Grasset, 336 pages, 2019
ISBN : 9782246852179

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie