Ne manquez rien avec l’infolettre.
Open bar : 1re tournée
Livres

Open bar : 1re tournée

Il y a certains livres que l’on n’attend pas. Ceux qui, par hasard, se retrouvent dans nos mains, un conseil inespéré, une rencontre aléatoire. Je plaide d’ores et déjà coupable. Je n’ai pas encore lu Zaï zaï zaï zaï, cette bande dessinée publiée chez 6 pieds sous terre qui a fait largement connaître du public en 2016 son auteur, Fabcaro. Ainsi, c’est sans aucune attente que j’ai ouvert Open bar: 1re tournée, alors que le livre m’attendait patiemment sur une table. Il regroupe des planches qui tiennent en une page et qui ont d’abord été publiées dans Les Inrockuptibles. Jamais je n’aurais cru rire autant, l’instant d’une lecture, et c’est ainsi que Fabcaro venait de se faire un nouvel admirateur.

Un joueur de tam-tam trollant un orchestre, un entretien d’embauche où l’on n’aborde pas le nazisme du principal intéressé (pourtant cité dans son CV), un éléphanteau qui se retrouve dans une salade écoresponsable, un homme en démocratie libre qui aimerait bien glisser un samossa dans l’urne… Ridicule, pour ne pas dire foncièrement con, l’humour de Fabcaro parvient toujours à avoir une certaine portée sociale. C’est une charge en règle contre l’embourgeoisement incessant de la classe moyenne et de tous les paradoxes l’habitant. Bien qu’on y trouve plusieurs échos de l’actualité de l’hexagone, la proposition ici n’est pas trop franco-française et ratisse plus large: l’auteur sait déceler le tragique dans le quotidien et, sans cynisme, il tire sur tout ce qui bouge!

Open bar se laisse lire comme un recueil de gags, un ensemble plutôt hétéroclite, une sorte d’armoire à absurdités. Mais si le texte se veut drolatique, l’ensemble du livre repose sur le rapport dichotomique entre les situations dépeintes et la façon dont l’auteur les illustre. Son dessin, extrêmement sobre, laissant présager peu de mouvements, est presque corporatif, sérieux, voire beige. Mais c’est justement dans ce fossé entre ce qui est écrit et ce qui est montré que réside l’ensemble de la force comique du bédéiste. Il semble être parvenu à maîtriser un ton unique qui est le sien, proposant avec Open bar une série de planches aussi absurdes que parfaitement drôles, auxquelles on reviendra après la lecture, sourire en coin.

Fabcaro, Open bar: 1re tournée, Delcourt, 56 pages.

 

Open bar: 1re tournée
Open bar: 1re tournée
Fabcaro
Delcourt, collection Pataquès, 56 pages, 2019
ISBN : 9782413008033

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie