Catherine Mavrikakis : La ballade d'Ali Baba
Livres

Catherine Mavrikakis : La ballade d’Ali Baba

Sixième roman de Catherine Mavrikakis, La ballade d’Ali Baba se construit comme un roadtrip ponctué de retours en arrière, à la recherche d’un père et d’une histoire.

Avec La ballade d’Ali Baba, Catherine Mavrikakis évoque encore les thématiques de la mort et de la vie, et la frontière à peine palpable entre les deux. D’un côté, l’histoire de Vassili Papadopoulos, voyageur poursuivit par le destin. De l’autre, Érina, sa fille aînée, prise entre les cavalcades impromptues de son père et son quotidien qui ne lui suffit pas.

Des années 1930 à aujourd’hui, Vassili, son fantôme, sa mère, sa grand-mère, ses filles, la mère de celles-ci, et tous les personnages gravitant autour d’eux, viennent forger le portrait d’un homme sans terre, qui s’est construit au fil des revers de la vie. Avec sa persuasion légendaire Vassili – ou ce qu’il en reste – mènera Érina au bout des terres, au bout d’une mission essentielle, au bout d’elle-même.

Toujours empreinte d’une américanité à laquelle Mavrikakis a habitué ses lecteurs, l’oeuvre de l’auteure se décline sous un nouveau jour, avec La ballade d’Ali Baba. Les personnages, plutôt que d’être maîtres de leurs actions, aussi fortes soient-elles, se laissent porter par les événements. Érina, impuissante face aux demandes de son père, se laisse emporter, malgré elle. Empreint d’une grande urgence dans la résilience, le nouveau roman de Catherine Mavrikakis vogue des Keys à Kalamazoo, de New York à Montréal, de la rue Sainte-Famille à la Toscane, en passant par la Grève, Alger et bien d’autres.

Vassili, cet homme d’origine modeste qui voulait se retrouver parmi les grands, offre l’occasion à Mavrikakis de développer la figure du père, aimant mais menteur, amoureux mais distant, persévérant et fier, voire un brin mégalomane. La quête qui poussera Érina à rendre un ultime service à son père, trouvera écho dans les allers et retours entre hier et aujourd’hui, là-bas et ici. En bout de ligne, la mission d’Érina la forcera à assumer son passé familial, tout en construisant son avenir; une tâche qui, par la prose solidement articulée et distante de Mavrikakis, saura s’accomplir.

La ballade d’Ali Baba

Catherine Mavrikakis

Héliotrope

2014

212 pages

La ballade d'Ali Baba
La ballade d’Ali Baba
Catherine Mavrikakis
Héliotrope

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!

Caligula + 25 à 40 %
Théâtre
Jusqu’au 8 avril 2017

Caligula