BloguesVol de temps

Je suis fier d’être québécois…

Je viens au Maroc, quelques semaines par année, pour me reposer du Québec. Pour l’oublier un peu. Pour me recharger. Pour me ressourcer. Cette fois, je n’arrive pas à décoller. À décrocher. Toute ma tête et mon coeur sont plongés dans le printemps québécois. Par l’Internet, je vous vois et vous entends, gens du pays.. Déjà le 22 avril, de mon coin de terre, j’ai marché avec vous.. Depuis quelques jours, je vis avec vous ce sursaut historique, cette insoumission collective initiée par une jeunesse québécoise dont je suis fier. Fier de son savoir faire, de son savoir vivre et de son insurrection civique qui fait jaser jusqu’en Chine.. Fier de sa vision fraternelle du monde et ses enjeux. Jamais les paroles de Miron et de Langevin n’ont eu autant de résonance à mes oreilles. Ce dernier criait déjà en 1968, en cette belle nuit de poésie  »Qu’à cela ne vache, qu’à cela ne chienne, ce fleuve de douleur apporta la révolte ». Juste après lui, Miron clamait  »Je n’ai jamais voyagé vers d’autres pays que toi mon pays »..

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=JuP-w5yNGcA

Je n’ai jamais été aussi fier d’être québécois..

————-

À partir de Rabat, Maroc, je suis heure par heure les évènements au Québec.. J’ai écoute le débat parlementaire en direct sur le projet de loi 78.  Au coeur de ce débat, nous avons assisté sans aucun doute à la fin d’un régime et le début d’un autre.. J’ai entendu derrière chaque mot une intention électorale.. Deux visions du monde se sont affrontées. Une qui mise sur la division et l’attise. Et l’autre portée par l’espoir que les jeunes du Québec insufflent à toute une société.. J’adhère totalement à l’intervention de Monique Richard, ancienne institutrice, qui enseignait à ses élèves le droit aux libertés d’association, liberté d’expression.. Elle avait raison de rappeler que les grandes évolutions ont été accomplies par des grèves et des manifestations. Tous nos acquis sociaux sont le fruit d’affrontements entre les consciences libres et l’ordre établi.. La démocratie, c’est aussi l’alternance des régimes politiques.. Préparons-nous à un nouveau régime, dirigé cette fois par une femme. La première Première ministre de l’histoire du Québec. J’ose espérer une coalition forte entre Le PQ et QS.. Cette fois, ils ont l’occasion de ne pas passer à côté de l’histoire.. Je garde quand-même une pensée affectueuse pour quelques hommes et femmes du régime sortant.. Je regrette leur silence et leur soumission aux dictas de l’actuel Premier Ministre. Ils auraient pu s’offrir une sortie plus digne..

Bonne chance Pauline.. 😉

————————

Il est presque 4h du matin. Là où je suis, c’est déjà le jour de la terre. 4 heures avant le Québec. Au programme du jour, une longue marche au bord du Bouregreg. Il n’est pas aussi long et aussi majestueux que le Saint Laurent, mais il est tout aussi chargé de sens et d’histoires. Celle notamment de mon enfance et ma jeunesse. Celles de milliers d’amoureux et leurs rendez-vous doux. Celles de toutes les solitudes apaisées par le coucher ou le lever du soleil. Celles aussi de vingt siècles de résistance aux invasions barbares. Mais  aujourd’hui, dans ma longue marche, je ne serai pas seul. Je serai accompagné de chacun et chacune de ces milliers de québécois qui se donnent aujourd’hui rendez-vous avec l’histoire.

Bonne marche…