Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesVol de temps

Si la tendance se maintient!


               

 

 

 

 

 

Si le soir du 4 septembre prochain, Pauline Marois n’est pas élue première femme à la tête d’un gouvernement majoritaire au Québec, je vais être très déçu.  Si le même soir, Françoise David n’est pas élue à l’Assemblée Nationale pour rejoindre Amir Khadir et donner une plus grande voix aux progressistes du Québec, je vais être tout aussi déçu. Si Jean-Martin Aussant n’est pas réélu pour maintenir le cap sur la souveraineté, l’Assemblée Nationale sera privée d’une voix vitale pour l’avenir du Québec.

Si le soir du 4 septembre, les québécois démontrent qu’ils se sont laissés avoir par le gonflage médiatique de la CAQ, ils auront encore une fois passé à côté de l’Histoire. Les trois partis indépendantistes seront jugés d’avoir grandement contribué à ce gâchis. En ne formant pas une alliance stratégique pour contrer la droite, le PQ, QS et ON seront les premiers responsables d’une telle défaite, quelques soient leurs arguments.

Ceci dit, à l’approche du 4 septembre, les citoyens progressistes s’organisent pour déjouer le vote de la droite et surtout pour essayer de remédier à la division de la gauche. Soyons alors optimistes, et envisageons le meilleur scénario. Pour une fois peut-être, c’est la division du vote de la droite PLQ et CAQ qui favorisera la gauche. Pour que cela arrive, le taux de participation au vote devrait dépasser les 90%. Pour que cela arrive, les jeunes doivent traduire leur magistrale indignation du printemps dernier sur les bulletins de vote.

Je ne suis membre d’aucun parti politique. Le seul parti qui compte à mes yeux est celui du bien commun. Je considère que seule la gauche (représentée, à différents degrés, par QS, le PQ et ON) est capable de protéger notre bien commun. Mais depuis l’avènement de Lucien Bouchard à la tête du PQ, la gauche a éclaté en morceaux et le PQ n’est plus le seul à incarner l’idée de la souveraineté.

À quelques jours du rendez-vous avec avec les urnes, souhaitons que la sagesse du peuple l’emportera sur la division des partis. Que la sagesse populaire l’emporte sur les pouvoirs occultes qui divisent depuis trop longtemps le Québec.

———————-

Si la tendance se maintient, le meilleur scénario que je souhaite pour le Québec se réalisera! Nous serons des millions à partager la joie de vivre un moment historique. Une femme à la tête du Québec. Un petit pas pour Pauline Marois.  Un grand pas pour l’égalité hommes-femmes. Cela n’est pas rien! Mais cela, évidement, n’est pas tout.

Je sais d’avance que mon vote et celui de tous les progressistes ne représentent pas un chèque en blanc. Je n’attendrais pas 4 ans avant d’émettre mes opinions et mes critiques à l’égard du nouveau pouvoir, notamment sur le chaud dossier de la laïcité.

Je suis un adepte de la démocratie participative.

Qu’on se le tienne pour dit.