Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesVol de temps

La Messe rouge, au Québec, ça vous dit quelque chose?

messerougeLa messe rouge, c’est un rituel symbolique de soumission de la justice civile envers les représentants de la « justice divine ». Une tradition qui remonte à 1300 à Paris.Le Barreau de Québec l’a adopté en 1896. Celui de Montréal en 1944. Depuis, chaque année, la Messe rouge se tient à la Basilique Notre-Dame.
Cette année encore, elle a eu lieu le 12 septembre dernier.

https://www.barreaudemontreal.qc.ca/sites/default/files/Carton-Messerouge_2013.pdf

J’en ai entendu parler pour la première fois en 2010. En tant que présidente de Mouvement Laïque Québécois, à l’époque, ma femme s’est rendue à la Messe rouge du 2 novembre 2010. Elle en a fait une description détaillée:

http://www.vigile.net/J-y-etais

Daniel Drouin a aussi publié un texte sur la Messe rouge:

http://www.vigile.net/J-y-etais

Je n’ai pas noté nulle part, dans les médias, dans les réseaux sociaux, ni de la part d’aucun politicien, la moindre mention de ce rituel qui contredit toute affirmation de la laïcité au Québec, principal objectif du projet de Loi 60.

Je doute que Bernard Drainville  connaisse l’existence d’une telle Messe à Montréal.

Je sais par ailleurs que beaucoup de journalistes la connaissent. Certains y assistent, mais personne n’en parle…! Le silence autour de cette messe, pourtant très vieille, est fascinant.

L’indignation sélective des médias face à l’intrusion de la religion dans l’espace civique ne vous rappelle pas un peu la parabole de la paille et de la poutre ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parabole_de_la_paille_et_de_la_poutre

—————-

Faut-il le rappeler que notre démocratie repose sur l’indépendance des trois pouvoirs, judiciaire, législatif et exécutif, afin de rendre justice aux justiciables. Faut-il rappeler que pour se conformer à la neutralité de l’État, les trois pouvoirs doivent préserver leur indépendance de tout autre pouvoir.

Lorsque les représentants de l’État, juges et avocats, se montrent publiquement dans un rituel religieux pour cueillir la bénédiction de l’Église, ils contreviennent publiquement au principe de la séparation de l’Église et de l’État. Puisque l’État québécois s’apprête à affirmer son caractère laïque, devrait-il par souci de cohérence, avoir une nouvelle position envers cette pratique ?

——————

À l’approche de la Commission parlementaire sur le projet de Loi 60, je me permet de poser une question à Monsieur Bernard Drainville,  ministre responsable et initiateur de la «Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État ainsi que d’égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d’accommodement»:

Monsieur Drainville,

Si le projet de Loi 60 est adopté par l’Assemblée Nationale, cela mettra t-il fin à la Messe rouge au Québec ?

—————–

PS: En tant que partisan de la laïcité, je me permet de poser la même question à tous ceux et celles qui militent depuis des années pour que le Québec adopte une charte de la laïcité.  Alors ?