BloguesVol de temps

Ramadan 2015. Rupture du jeûne! Jour 8.

 

o2

À cette table, je suis accueilli par une famille. Des gens bien, des gens de coeur. Je suis chez mon ami de toujours et pour toujours. Manger chez-lui c’est comme manger chez-moi.

Othmane est professeur de danse classique, au Conservatoire National de Rabat, depuis plus de 30 ans. Nous avons fait nos premiers pas en danse et en théâtre. Lui, plus en danse et moi un peu plus en théâtre. Autour de cette table, nous avons évoqué naturellement nos souvenirs de scène et nos tournées avec le FRAT (Foyer de recherche artistique et théâtrale).

C’est avec fierté qu’Othmane m’a rappelé que nous avons dansé et joué presque partout. Du grand théâtre Mohammed V, aux petites écoles primaires en passant par des centres culturels et parfois, par des orphelinats « Tu te rappelles, la fois où on dansait les pieds nus sur la musique d’Adagio d’Albinoni, il y avait des petits morceaux de verre par terre, il fallait danser jusqu’au bout.. » Je me rappelle bien, nos spectateurs étaient les locataires d’un orphelinat à Kénitra. Ce jour-là, nous avons recruté parmi nos spectateurs plusieurs candidats, pour les besoins d’une opérette.

Tout en dégustant ce repas de rupture, j’entends l’adagio d’Albinoni. Une prière. Une des plus belles chorégraphies de notre maître, Hamid Kiran.

o2b
o4 o5 o6 o7 o8 o9 o10 o12

 

o18

 

o17 o19 o13 o14 o16 o22 o11 o23

 

o24

 

———-

——

PS: Pour mieux apprécier les images, il suffit de cliquer sur la photo pour la voir en plus grande taille.