Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesVol de temps

Le rêve de Jean!

Ramadan 2015. Rupture du jeûne!
Jour 16.

1

Il est né au Cameroun et rêve d’aller en Europe. En attendant, il lave les tombes dans un cimetière de Rabat. J’ai fais appel à ses services pour laver celui de mon père.

Ce n’est pas le premier camerounais que je croise à Rabat « Combien de crevettes restent-il dans la Rivière des crevettes? ». Jean ne s’attendait pas à ma question « Je vois que vous connaissez mon pays ».

« Avec le peu que je sais de la démocrature qui dirige votre République, si j’étais à votre place, moi aussi je l’aurais quitté ».

Tout en déversant l’eau sur la pierre tombale, Jean me confie que quitter son pays n’a jamais été son projet. Laver des tombes, encore moins. La situation politique et sociale, au Cameroun et en d’autres pays africains, poussent des milliers de jeunes, comme lui, à l’exil.

La démocrature du Cameroun s’avère une dictature et les jeunes comme Jean n’ont plus envie d’en payer le prix.

La situation s’est aggravé depuis que la guerre au Mali a poussé beaucoup de maliens à fuir au Cameroun « J’ai décidé de partir. Peut-être que je ne mettrai jamais les pieds en Europe. Peut-être que je vais finir par retourner au Cameroun. Mais j’aurais essayer.. Je ne vivrai pas toute ma vie avec le regret de n’avoir jamais essayé ».

Jean me confie que s’il pouvait avoir les papiers en règle au Maroc, ça lui donnerait la possibilité de vivre de sa formation professionnelle en mécanique qu’il a obtenue dans son pays.. « Ce n’est pas mon intention de faire une carrière dans le lavage des tombes ».

Nous sommes au milieu du mois de Ramadan 2015. À quelques pas de l’Atlantique et deux heures avant la rupture du jeûne, je regarde ce jeune chrétien en train d’irriguer les plantes de mon père.

Ce jeune camerounais ne sait pas que l’homme dont il prend soin aujourd’hui a déjà connu la pauvreté et il en est sorti haut la main à force de volonté, d’instruction, d’ambition et de foi inébranlable dans la vie. Il ne sait pas que mon père a fait beaucoup de sacrifice pour que sa famille ne soit pas pauvre. Il ne sait pas qu’il a donné ses yeux à son pays pour le voir libre.

Parce qu’il ne sait pas lire l’arabe, Jean ne sait pas que mon père a été enterré il y a deux ans, jour pour jour et que depuis, il est plus que jamais présent.

Il ne sait pas qu’il a écouté son témoignage attentivement et qu’il est en train de prier pour lui afin qu’il réalise ses rêves.

2

3

4

5

6

11

12

13

14

———-

——

PS: Pour mieux apprécier les images, il suffit de cliquer sur la photo pour la voir en plus grande taille.