BloguesVol de temps

Des excuses et une compensation de 10 millions $ pour Omar!

Ce sourire date de mai 2016, quand Omar Khadr a rencontré les médias après sa libération conditionnelle d’une prison canadienne.

On ne dirait pas que ce sourire rayonnant est celui d’un homme qui a été torturé dans son corps et son coeur!  C’est le sourire triomphant de la dignité sur la bêtise! Le sourire d’un homme qui sait pardonner!

Omar pardonnait pour se libérer du poids de la haine. Il ne savait pas encore qu’un an plus tard, grâce au travail acharné de son avocat Dennis Edney, le gouvernement canadien allait lui offrir des excuses et une compensation de 10 millions de dollars pour les abus qu’il a subis pendant sa détention dans la prison militaire américaine à Guantanamo.

Déjà en 2010, la Cour suprême du Canada, avait jugé que les actes des fonctionnaires fédéraux qui ont participé aux interrogatoires d’Omar Khadr avaient contrevenu « aux normes canadiennes sur le traitement des suspects ».

Le haut tribunal avait déclaré que le gouvernement canadien, avait violé les droits des anciens enfants soldats en vertu de la Charte des droits et libertés en privant Omar des principes fondamentaux de justice.

Aujourd’hui, ces excuses et cette compensation reconnaissent et confirment que le Canada a fait preuve d’une lâcheté sans nom à l’égard d’un citoyen canadien.

Selon moi, cette réparation devrait jeter un blâme sur deux personnes qui avaient le pouvoir d’agir en faveur du rapatriement d’Omar au Canada en lui évitant des années de souffrances. Elles ne l’ont pas fait!

1- Stephen Harpen, pour le caractère criminel de sa complicité avec « la justice » militaire américaine et pour avoir instrumentalisé l’affaire Khadr à des fins bassement politiques et électoralistes.

2- Michaëlle Jean, pour son silence et son inaction devant les images rendues publiques de l’interrogatoire inhumain qu’Omar a subi par des agents fédéraux. En sa qualité de Gouverneure Générale du Canada, responsable de représenter et promouvoir les valeurs de justice canadienne, Michaëlle Jean n’a t-elle pas agit avec lâcheté devant l’injustice flagrante infligée à un canadien ?

Il est fort possible qu’aucun tribunal canadien ne mettra en cause directement ni Stephen Harper, ni Michaëlle Jean dans cette sombre affaire. L’Histoire, elle, ne les manquera pas et le sourire d’Omar hantera longtemps leurs consciences!

D’ailleurs, un examen de conscience s’impose à tous les canadiens qui n’ont manifesté aucune indignation devant une telle injustice!

Omar Khadr sera enfin récompensé. À cette occasion, j’ai une pensée affectueuse pour son avocat Dennis Edney. Il avait vendu sa maison pour se consacrer exclusivement à la cause de sa vie: La libération d’Omar!

Je pense à tous les militants des droits de l’Homme, toutes les associations, les (quelques) artistes, tous les citoyens qui ont cru à cette noble cause. Une pensée particulière à Patricio Henriquez et Éric Côté d’avoir réalisé le magnifique documentaire « Vous n’aimez pas la vérité ».

Omar avait sourit en sortant de prison, j’espère pour lui qu’aujourd’hui, il peut vivre en paix!

———

Le 4 novembre 2010, les Souverains anonymes, détenus de la prison de Bordeaux à Montréal, avaient rendu hommage à Omar suite à la projection du documentaire « Vous n’aimez pas la vérité ».  Dans le cadre de cet hommage, un Souverain lui a adressé cette lettre:

« Omar mon frère, tu es le triste héros d’un film que j’ai vu avec beaucoup de peine, beaucoup de haine. Haine de la guerre. Haine de l’injustice. Haine de l’armée américaine. Et cette torture dont tu as été victime alors que tu étais enfant. Comment la justifier..? Quelle justice jugera tes tortionnaires..? Quelle justice jugera tes juges..? Pourquoi cet acharnement sur toi..? Parce que tu es musulman..? Parce tu t’appelles Omar..? Parce que tu es arabe..? Parce que tu as la mal chance d’être le fils d’un père irresponsable..? Ou parce que tu étais au mauvais endroit, au mauvais moment..? Tous ces politiciens qui ont joué avec ta vie, je les accuse de crime grave. Je les accuse d’être des grands parleurs, petits faiseurs. Où sont passés tous ces artistes canadiens et américains, riches et célèbres, ces défenseurs des droits de l’homme..? Grand parleurs, petits faiseurs. Où est passé celui qui avait promis de fermer Guantanamo. Grand parleur, petit faiseur. Et Harper qui ose aller donner des leçons des droits de l’homme à l’Ukraine. Grand parleur, petit faiseur. Ceux et celles qui ont ton sort entre les mains, comment peuvent-ils dormir la nuit, la conscience tranquille, alors qu’ils ont volé ton adolescence pour des raisons bassement politiques et économiques. Ne nous sommes pas des cons, nous savons pourquoi ils font la guerre en Afghanistan. Nous savons pourquoi ils ont envahi l’Irak. Mon frère Omar. Je m’appelle Marc, je suis africain. Autrefois, j’étais chrétien. Mais après le 11 septembre 2001, j’ai entendu tellement de mal sur l’islam que je me suis intéressé à cette religion de laquelle on a essayé de m’éloigner. J’ai retrouvé dans cette religion une paix dont j’avais besoin. Aujourd’hui, je suis musulman. Un musulman canadien. Les conservateurs passeront, mais le Canada reste. Le Canada retrouvera j’espère sa vocation de paix, de justice et de respect des droits de l’homme. Un Canada ou musulmans, juifs et chrétiens peuvent continuer à vivre comme citoyens à part entière. Quand aux responsables de ton malheur Omar, ils seront jugés un jour ou l’autre. L’histoire les jugera. Dieu les jugera. Ton courage et ta patience m’inspirent. Tu es désormais un un des nôtre. Tu es un Souverain ».


Lire aussi:

OMAR KADHR N’EST PAS UNE ÉTERNELLE VICTIME!