Kermess : Se donner en spectacle
Musique

Kermess : Se donner en spectacle

Prenant une pause dans leur tournée des cégeps, les Sherbrookois de Kermess pourront démontrer à l’Autre Caserne que leur formation est beaucoup plus que le groupe d’une reprise de Paul Piché.

À la sortie de Génération Atari il y a un an, Kermess a reçu une invitation pour faire la première partie des spectacles de Tea Party pendant sept soirs, une prestation qui durait quand même 45 minutes. Depuis, le groupe a enchaîné les spectacles durant les festivals l’été dernier, puis s’est concentré sur sa tournée des cégeps. Mais avant de se diriger vers Chibougamau et Baie-Comeau, Kermess se permet de faire un saut à l’Autre Caserne pour un "vrai show de salle" d’environ deux heures.

On l’aura deviné, lorsque le chanteur-guitariste et auteur-compositeur de Kermess, Sylvain Tremblay, dévoile que le groupe s’est découvert une véritable passion pour la scène depuis le nouvel album, on n’est guère surpris. "Nous savions déjà que nous étions un band live, raconte Tremblay depuis Sherbrooke, mais à force de jammer et de jouer pour le plaisir de la chose, nous nous sommes rendu compte que c’était ça qui était le véritable moteur du groupe. C’est pourquoi je peux dire que nous ne sommes pas vraiment un groupe de studio, même si [enregistrer] est surtout un prétexte pour donner des spectacles!"

À sa défense, on pourra dire que le groupe prend maintenant sa revanche après avoir longtemps attendu de pouvoir sortir les chansons de Génération Atari puisque plus de trois années s’étaient écoulées depuis la sortie de Bref Exposé. "C’est certain que trois ans, c’est toujours trop long. Nous avons changé de compagnie de disques et, de ce côté, ça a été ardu. Par contre, cette période a été parfaite pour ce qui a été de l’écriture de l’album car contrairement au précédent qui a été écrit dans des chambres d’hôtels, nous avons pris le temps de le faire. […] Mais justement à cause de ce délai, qui a été tellement long, nous savourons chaque instant passé dans cette tournée!"

Entièrement concentré sur sa tournée, Kermess préfère ne pas se pencher tout de suite sur la composition de nouvelles chansons. Même s’il ne délaissera pas le répertoire de ses débuts, le groupe fera donc reposer l’essentiel de son spectacle sur Génération Atari, un album dense et intense, au niveau sonore particulièrement travaillé qui rappelle certains groupes anglais. Lorsqu’on l’interroge sur ses influences et sur la mention du nom de Michel Faubert pour la chanson UFO, Sylvain Tremblay fait une distinction claire entre les amours du groupe et les groupes dont il se sent proche. "En fait, je crois que nous sommes d’abord très canadian rock mais aussi très britanniques. Bien sûr, nous aimons beaucoup la démarche des Travis, Matthew Good Band… mais, d’un autre côté, il y a des groupes québécois que nous adorons mais qui ne sont pas vraiment des influences, comme c’est le cas pour la musique traditionnelle. Pour ce qui est de Faubert, c’est surtout son côté raconteur qui me fascine. Il est difficile d’y rester indifférent!"

Kermess aura donc une fois de plus l’occasion de prouver que s’il est accrocheur sur disques, il est aussi à son meilleur sur scène.

Le 20 février
Au Théâtre Capitole
Voir calendrier Rock/Pop

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!

East + 25 à 40 %
Prévente exclusive

East