Ne manquez rien avec l’infolettre.
Steeve Thomas : Maître dans sa patrie
Musique

Steeve Thomas : Maître dans sa patrie

On le connaît, on l’a remarqué, on l’a croisé quelque part. STEEVE THOMAS. Un nom à retenir, un lauréat du Festival international de la chanson de Granby pas comme les autres. Un rocker à surveiller. Une révélation entièrement régionale.

C’est en parcourant les chemins du Canada lointain, le B-C comme on dit, que Steeve Thomas a acquis son expérience musicale. Parcourant pendant huit ans tous les recoins des bars de l’Ouest, il a gratté des airs anglophones avant de revenir à ses origines francophones. Le fait de reprendre ce créneau lui plaît bien. "C’est une continuité. Ça faisait longtemps que j’avais un projet francophone, que j’y croyais. Avec Chant’Ouest et Granby, j’ai vu les horizons musicaux s’ouvrir et correspondre vraiment à ce que je voulais faire." Il est d’ailleurs sorti victorieux de ces deux événements d’envergure.

Lorsqu’on demande à Steeve Thomas, l’auteur, le compositeur et l’interprète, comment il entrevoit son avenir musical après les retombées du Festival de Granby, il reste prudent. "Il y a un projet d’album francophone, c’est sûr, car la bourse que j’ai remportée va me permettre d’enregistrer en studio."

Désireux de garder son indépendance, il tient à ce que ce soit fait comme il l’entend. Il est toutefois conscient qu’en ce moment, c’est le temps pour lui de foncer. "La visibilité est bonne. Il y a des compagnies de disques majeures qui sont intéressées. Je réussirai, tranquillement mais sûrement. Je veux m’entourer d’une bonne équipe en premier, m’entourer de bons musiciens et de bons partenaires."

La tournée des lauréats
C’est Dumas qui parraine les gagnants de Granby lors de leur première tournée en territoire québécois. Parcourant 12 villes en 10 jours, celle-ci permettra aux jeunes de la relève de découvrir les plaisirs et déplaisirs de la vie artistique. De plus, Dumas jouera ses compositions tout en accompagnant les gagnants sur scène. Aussi animateur de la soirée, il annonce "un show très interactif et prometteur".

Les découvertes 2003 de Granby sont choyées avec un parrain comme Dumas. Ayant vécu les aléas de ce festival, il admet que c’est une chance pour eux. "Lorsque j’ai gagné en 1999, il n’y avait pas de tournée. L’expérience acquise est bénéfique. Autant de villes en si peu de temps, avec le gros set, c’est rare pour des jeunes artistes qui commencent. La relève goûte à la réalité. Ce qui est intéressant avec la cuvée de 2003 du Festival de Granby, c’est qu’elle pourrait bien surprendre. Les gens ont été habitués à voir des genres plus classiques. Cette année, c’est une tournée plus cool, plus rock, plus jeune. Ça donne une autre image du festival, une autre énergie."

Le 25 janvier à 14 h
À l’Auditorium Dufour
Voir calendrier Rock/Pop