Lesbians on Ecstasy : Electrodyke!
Musique

Lesbians on Ecstasy : Electrodyke!

Les Lesbians on Ecstasy présenteront pour la toute première fois à Québec leur unique mélange électro-rock engagé. Attention: forte dose d’œstrogènes électriques et de militance ludique au menu!

Le groupe de Montréal est né d’un concept élaboré par Bernie Bankrupt (clavier) et Fruity Frankie (voix), qui voulaient faire de la dance music inspirée des icônes lesbiennes des années 80. Avec l’arrivée de Véronique Mystique (basse) et de Jackie the Jackhammer (batterie), les Lesbians on Ecstasy étaient nées. Dès leurs débuts, elles ont pillé sans vergogne les classiques de Tracy Chapman, Melissa Etheridge, Indigo Girls, Tribe 8, Team Dresch, etc. "On ne fait pas de la dance music comme les autres en échantillonnant quelques mesures d’une pièce, explique Jackie the Jackhammer. On fait du repiquage de thèmes! On reprend certaines parties des textes de ces femmes pour en faire des pièces actuelles."

Et l’ensemble fonctionne à tout rompre! Leur premier album, Lesbians on Ecstasy – distribué par Alien8 Recordings -, défonce les frontières des genres avec un mélange unique de punk-rock, d’électro-pop et de dance music. On a juste à imaginer une collision frontale à grande vitesse entre Patti Smith, Nina Hagen, Kraftwerk et Felix da Housecat…

Avec leur musique électro-rock et des thèmes intemporels, les LOE ont su conquérir un public varié. "Dans nos shows, on attire des femmes du début de la vingtaine qui tripent sur notre musique et d’autres, dans la cinquantaine, qui viennent redécouvrir des textes qu’elles aiment. On fait une sorte de pont entre les générations", explique Jackie en éclatant de rire. Elle poursuit: "Sans blague, on fait de la musique de lesbiennes pour des lesbiennes, mais on se rend compte que les gais et même les straights des deux sexes adorent ce qu’on fait."

De retour d’une tournée en Europe et d’une prestation remarquée à la Gay Pride de Toronto, les quatre filles présenteront à Québec une toute nouvelle mouture de leur spectacle. "En show, on est complètement en réaction par rapport à Mutek. On n’en peut plus de voir deux gars faire jouer des séquences cachées derrière leurs portables! raconte Jackie en rigolant. On joue toutes nos pièces live. Pas de séquences. C’est un show pour danser, mais avec l’énergie sur scène d’un groupe de punk-rock." Ça promet!

Le 8 juillet à 22 h
Au Drague

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!