Ne manquez rien avec l’infolettre.
Musique

Uzeb : En état de grâce

Uzeb: virtuosité, énergie et plaisir fou de jouer. La parution de deux documents inédits ravive la mémoire d’un groupe-phare du jazz-fusion. Rencontre avec Paul Brochu, Alain Caron et Michel Cusson.

Les enregistrements Live In /À Bracknell (1981) et The Last Concert (1991) viennent baliser la carrière exceptionnelle d’un groupe de chez nous qui a connu un succès à l’échelle planétaire. Les petits gars de Drummondville n’avaient jamais sans doute imaginé leur rêve se réaliser si tôt, quand ils furent invités à représenter le Canada à la septième édition du Festival de jazz de Brucknell en Angleterre en juillet 1981. Le concert fut enregistré et paraît pour la première fois en CD dans son intégralité. Nous retrouvons déjà des pièces qui participent au renouvellement du funk (New Funk) ou d’autres empreintes d’un fort beau lyrisme comme La Ballade Bleue de Cusson où le guitariste possède déjà cette sonorité bien à lui qui soulignera plus tard l’intrigue d’Omerta.

Avec un recul de 25 ans, les trois musiciens se rappellent avec bonheur ce moment magique: "Le concert fut enregistré sur vinyle par Radio-Canada international. Puis, nous avons racheté les droits. Quelques titres se retrouvent sur une compilation européenne. C’était la première fois que nous faisions un voyage à l’extérieur du Canada. Et cela a donné lieu à un premier enregistrement très important". Paul Brochu souligne que pour un gars de 21 ans, c’était toute une expérience: "Tu joues vraiment la musique que tu aimes". Ce fut aussi le point de départ d’une carrière importante en France où le public fut séduit par l’énergie du groupe, par le côté décontracté des musiciens, par leur plaisir évident de jouer.

Durant ces années de franc succès, les trois musiciens ont réalisé le prix à payer pour atteindre l’excellence et ont énormément appris. Cusson souligne le "bagage incroyable de langages"; Brochu, la grande part de "sacrifices" et Caron, l’"apprentissage de toutes les facettes du métier (l’écriture, le mixage, l’édition)".

Le DVD The Last Concert, enregistré à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts le 6 juillet 1991, fait voir le groupe au sommet de son art. André Ménard rappelle le bonheur de revoir ce concert qui devait être suivi d’un adieu devant près de 100 000 personnes au FIJM 1992. Le groupe avait fusionné tous les genres: le funk, la ballade, les musiques du monde. Cent cinquante-huit minutes de virtuosité et de lyrisme. Gros plans sur les mains, sur les visages.

Michel Cusson explique ce qui a motivé la réalisation de ce DVD: "Aucun document audiovisuel ne témoignait de notre musique. Plusieurs jeunes ont entendu parler de nous, mais ne nous ont jamais vus sur scène. Nous jouons dans un état de symbiose assez rare". De beaux moments comme les intros fort percussives de Brochu dans Après les confidences et Not Even The Shadow Of The Tail Of A Lizard ou celle de Cusson pour Blue’n Green. La réunion des trois musiciens aujourd’hui semble peu probable à cause des projets personnels de chacun. Alain Caron souligne la magie particulière de ce dernier concert et ses grandes qualités: "Naturel, exécution, fluidité".

UZEB
The last concert
Norac/Fusion III

À écouter si vous aimez
Miles Davis
Weather Report
Mike Stern

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie