André : Top Modèles
Musique

André : Top Modèles

Le groupe André a connu une année mémorable: prix au GAMIQ, forte diffusion radio et vidéo, tapis rouge à Toronto, prestation dans un stade comble, et on en passe.

C’est un Louis Therrien-Galasso (voix, basse) en grande forme qui nous entretient de cette année époustouflante vécue avec son groupe André. Débutons en mars 2006, alors que lui et ses compères Maxime Philibert (voix, guitare) et Frédérick St-Onge (batterie, voix) sont repêchés par les Disques Anubis, qui rééditent l’album Les Derniers Modèles de la mode masculine, lancé préalablement à l’automne 2005. Ce qui tombe pile puisque le groupe en a écoulé toutes les copies jusqu’alors disponibles, au moment où la pièce Yolande Wong reprend d’assaut les ondes radio (commerciales, cette fois) et Musique Plus. Pour y arriver, Louis s’était d’ailleurs fait passer pour un pisteur radio (faisant parvenir des CDR du simple aux diverses stations!), tâche dont il est aujourd’hui exempté. "Par contre, on a décidé qu’on s’occupait de la gérance, alors on continue ce trip-là de "fais-le toi-même" et d’indépendance; on prend toutes les décisions", poursuit-il, soulignant néanmoins l’apport indéniable de la nouvelle équipe. "Ils ont des contacts qu’on n’avait pas à la base, alors ça nous permet de nous concentrer sur la musique, tout en étant bien conscients de tout ce qui se passe. Pour nous, c’est vraiment le meilleur des mondes…"

En plus d’avoir eu le temps de se remettre à l’écriture, le groupe a, au cours de la dernière année, remporté le prix du meilleur album pop-folk au GAMIQ (Gala de l’alternative musicale indépendante du Québec), joué devant 20 000 personnes à la mi-temps d’un match des Alouettes et pu goûter au tapis rouge des Much Music Awards à Toronto, étant en nomination pour le meilleur vidéo-clip francophone. Même le départ de son guitariste André Papanicolaou, se consacrant désormais à son projet +Kid, se sera avéré en quelque sorte bénéfique. "Ça nous a secoués quand il est parti, mais en même temps, ça a été bien constructif, raconte Louis, parce qu’en passant des auditions avec différentes personnes, il fallait qu’on soit tous les trois vraiment rodés, pour que le nouveau guitariste puisse s’appuyer sur du solide…" C’est par un après-midi à Port-Cartier, au cours d’une tournée avec Les Trois Accords, qu’André réquisitionne la salle pour répéter. "On a pris 2-3 heures pour voir les liens entre les tounes, la mise en scène et l’interaction avec le public, rapporte le chanteur du groupe, mentionnant que les guitaristes David Bussières (Alpha Rococo) et Robert Tétreault se relaieront désormais sur scène, le premier ayant répondu favorablement à l’appel du 10 février. "On a resserré le tout et au lieu de jouer une série de chansons, on donne maintenant un vrai spectacle. Rien de bien compliqué, juste des petits détails. Mais ça donne beaucoup plus de rythme et de fluidité au concert. Alors il s’est vraiment passé de belles choses cette année, mais c’est ça dont on est le plus fier: on réussit à se faire des fans aux shows maintenant!"

Avec Les Frères Cheminaud, le 10 février à 20h30
Au Club Soda
Voir calendrier Rock/Pop

À voir/écouter si vous aimez
Les Trois Accords
Le Karlof Orchestra
Mahjorbidet


Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie