Ne manquez rien avec l’infolettre.
Musique

Sun Ra Arkestra : Espace musique

Dans le firmament des grands orchestres de jazz, le Sun Ra Arkestra a toujours fait figure d’OVNI.

"Space is the place", proclamait un célèbre album du big band phare du jazz d’avant-garde. Et pour cause! Avec sa musique volontiers paroxysmique, ses aventures de pionner aux claviers électroniques (dès les années 50), ses costumes exubérants et sa philosophie ésotérique, Sun Ra s’était donné une image d’extraterrestre qui ne contredisait cependant en rien la rigueur de sa démarche.

Depuis les départs vers d’autres cieux de Sun Ra en 1993 puis du saxophoniste John Gilmore deux ans plus tard, c’est Marshall Allen qui assure la direction de l’orchestre dont la musique n’a rien perdu de son côté festif et décapant. Cette tâche, le vétéran saxo est loin de la voir comme un fardeau: "Il faut bien que quelqu’un s’occupe de faire répéter l’orchestre, de réunir les musiciens, alors pourquoi pas moi?" de rigoler Allen, membre de l’éclectique équipage depuis précisément un demi-siècle. "C’est comme l’employé qui se retrouve du jour au lendemain président de la compagnie où il travaille depuis des années!"

Marshall Allen en conviendra: il ne s’agit tout de même pas de n’importe quelle compagnie, mais d’un ensemble légendaire qui s’est retrouvé au coeur de la querelle entre tenants d’une certaine tradition conservatrice du jazz et champions d’une aventure musicale libertaire et sans limite. À l’instar de Fletcher Henderson et Duke Ellington avant lui, l’iconoclaste maestro avait pris l’habitude de composer et d’orchestrer ses oeuvres spécifiquement pour mettre en valeur les solistes de son Arkestra – une leçon qu’a retenue le nouveau leader. "Cet orchestre, c’est l’extension de la pensée de Sun Ra, de sa vision de l’univers, reconnaît le saxophoniste. La musique est un langage et celle de Sun Ra, que nous nous approprions de manière toujours renouvelée, celle que nous recréons sur scène, est une manière de communiquer. Entre nous et avec le public. Notre ambition, c’est de jouer la musique que chaque journée demande et impose."

Le 14 juin
À la Sala Rossa
Voir calendrier Jazz/Actuelle

À écouter si vous aimez /
The Art Ensemble of Chicago, Carla Bley, John Zorn

ooo

OFF FESTIVAL DE JAZZ DE MONTREAL

En prélude au FIJM, l’Off Festival de Jazz propose, pour une neuvième année consécutive, une programmation consistante et plus résolument jazz que celle du grand événement qui privilégie l’éclectisme. Ce "purisme" des programmateurs de l’Off, eux-mêmes musiciens pour la plupart, n’exclut pas un désir de partager avec le public un amour sincère du jazz, sous toutes ses formes, dans quatre lieux propices: le Lion d’Or, le Dièse Onze, la Sala Rossa et le Pub Saint-Ciboire. À surveiller: l’oratorio jazz Riel du contrebassiste Normand Guilbeault, le lancement du nouveau CD du saxophoniste Chet Doxas, le septuor de la pianiste Marianne Trudel, le quintette du saxophoniste Mario Allard, l’accordéoniste et compositeur suédois Lars Hollmer en compagnie de la Fanfare Pourpour et surtout, surtout, le retour à Montréal de la formation-culte Sun Ra Arkestra, une co-présentation avec le festival Suoni Per Il Popolo. Du 13 au 21 juin prochains.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie