The Residents : Ils sont de retour!
Musique

The Residents : Ils sont de retour!

The Residents s’amènent à Montréal pour la quatrième fois (seulement!) de leur longue histoire, et ce pourrait être pour leur chant du cygne. Immanquable!

Les lascars qui se cachent sous les masques des Residents depuis le début des années 70 ont sans aucun doute mis au monde le projet le plus éclectique-weird-original de l’histoire de la musique. Malgré une discographie plus qu’abondante et de nombreuses tournées avec de nombreux projets, on ne sait toujours rien d’eux. Rien, sinon ce que veulent bien nous en dire leurs différents porte-parole. J’ai eu le plaisir de discuter par téléphone avec l’un d’eux, Hardy Fox, qui est l’un des fondateurs (en 1976) de la Cryptic Corporation, l’organisme qui veille au grain pour les créateurs anonymes.

Le groupe a fait paraître son premier disque, Santa Dog, en 1972. Comment a-t-il pu conserver son originalité si longtemps? Joint dans un autobus entre Memphis et Atlanta (en pleine tempête de neige!), Hardy Fox commente: "Les Residents considèrent qu’ils doivent constamment se réinventer afin d’exister dans un monde en mouvance continuelle, et qui change probablement plus rapidement qu’eux!" Ils ont d’ailleurs cédé à quelques reprises aux lois de la réalité, en reconnaissant, par exemple, qu’il pouvait être utile d’adopter une image publique reconnaissable (celle des fameux globes oculaires), ou en adoptant un frontman en la personne de Mr. Skull. "En fait, explique Fox, Mr. Skull est né parce que l’un des globes avait été volé. Il aurait été facile de le remplacer, bien sûr, mais les Residents voulaient démontrer leur colère par rapport à cette intrusion. C’est une autre façon de s’adapter à la réalité… Mais ils n’utilisent pratiquement plus les globes depuis une dizaine d’années. Ils croient que c’était un bon look à l’époque mais, maintenant qu’ils sont plus vieux, ils voient les choses autrement." Ha! Il y a vraiment toujours des membres originaux dans le groupe? "Oh, bien sûr, mais il faut comprendre que ce n’est pas vraiment "un groupe"… C’est plutôt un concept, animé par un noyau de personnes. En fait, ils se considèrent davantage comme une troupe."

Et la troupe est en ville avec une surprise pour ceux qui n’ont pas vu les vidéos offertes sur Youtube: les Fab Four de la Côte Ouest sont maintenant… trois! "Oui, c’est qu’il y en a un qui a pris sa retraite…" Alors quoi, c’est la dernière tournée? "Non, pas forcément. Un jour, ils seront deux, puis, il n’en restera qu’un seul, et peut-être bien qu’il fera des shows à Las Vegas!" Le nouveau programme que proposent The Residents, Talking Light, est directement lié à la retraite de leur compagnon et au vieillissement du noyau de la troupe. "Bien sûr, explique Fox, ils réfléchissent de plus en plus à cette transition vers la vieillesse, qui les affecte, et à la mort aussi…" Hmmm. De toute façon, dernière fois ou pas, on ne rate pas un passage des Residents à Montréal!

L’enregistrement du concert, comme pour tous les concerts de la tournée, sera éventuellement offert sur leur site, à l’adresse www.residents.com.

À voir si vous aimez /
Captain Beefheart, Renaldo and the Loaf, Snakefinger Lithman

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!