Ne manquez rien avec l’infolettre.
Musique

Festival des musiques de création : Beaux bruits

Fidèle à ses habitudes, le Festival des musiques de création nous offre une programmation ambitieuse et audacieuse pour sa 20e édition.

En 1989, un nouvel événement s’ajoutait à la longue liste des festivités de la région. À des années-lumière de ce que proposaient généralement ce type d’événements, le Festival des musiques de création (FMC) allait directement s’adresser à un auditoire friand de découvertes et d’innovations musicales. Exit les noms attirant les grandes foules. Avec une vision artistique aussi pointue, nombreux devaient être ceux qui condamnaient le FMC à une fin précipitée. Or, cette année, le festival en est à sa 20e édition et il n’a toujours pas dérogé de sa ligne directrice.

Je suis un pur et dur

Si une excitation grandit en vous à chaque seconde qui s’écoule avant la tenue du FMC, c’est que vous faites probablement partie des inconditionnels de l’événement. Des spectacles éclectiques, vous en avez vu dans votre vie.

Si telle est votre situation, vous ne pourrez certainement pas manquer le concert du 27 mai qui se tiendra au Café-théâtre Côté-Cour et qui mettra en vedette nul autre que Jean Derome. Grand ambassadeur de la musique actuelle, Derome repousse sans cesse les limites de l’exploration sonore et sa participation au FMC ira droit en ce sens. Ce sera en compagnie du violoncelliste Norman Adams et du guitariste Daniel Heïkalo que Derome présentera son spectacle intitulé Chants d’oiseaux. Au menu: improvisation, sonorités inusitées provenant d’instruments tout aussi inusités, objets de percussion tels que des boîtes à biscuits ou des pots, bref, rien de bien convenu.

Le Projet LP risque fort bien, lui aussi, de donner satisfaction aux purs et durs du FMC. Duo constitué de Jean-Olivier Bégin et de Lévy Bourbonnais, le Projet LP propose une fusion entre l’électronique et la musique dans sa forme la plus traditionnelle. Mettant à profit les échantillonnages sonores, ce métissage insolite vaudra certainement le détour. Le 21 mai à la salle Pierrette-Gaudreault.

Médium saignant

Sans être un inconditionnel de la musique actuelle, il reste que vous en avez vu, des spectacles éclatés, et que ça ne vous fait pas peur. Partant de cette idée, les chances sont grandes pour que le concert du 19 mai (salle Pierrette-Gaudreault) vous plaise grandement. La Grosse Bande d’improvisateux visite Les Dirigeables, c’est la rencontre de deux grands ensembles de musiciens qui se lanceront dans des improvisations sous la gouverne de chefs d’orchestre: Frédéric Lebrasseur et Pascal Beaulieu.

Aussi, vous êtes bien avertis que vous vous en voudrez énormément si jamais l’idée de rater le concert de The Ex vous venait à l’esprit. Formation mythique, The Ex oeuvre depuis 1979, et il s’agit d’un coup fumant de la part du FMC d’avoir réussi à l’avoir au sein de sa programmation. Le 20 mai à la salle Pierrette-Gaudreault.

C’est ma première fois!

Le show le plus flyé de votre vie se résume à la fois où vous avez vu l’ex-chanteur de La Chicane interpréter Wish You Were Here de Pink Floyd? Si oui, il est peut-être temps de redéfinir votre conception du mot capoté.

Maintenant, n’ayez crainte, le programme double du 28 mai est tout indiqué pour vous. En première partie, Boom Jacak vous en mettra plein les oreilles avec ses pièces a cappella. Composé de cinq vocalistes, Boom Jacak s’amuse à créer des ambiances qui feront agréablement office d’initiation à la musique de création.

Enfin, Deux Pouilles en cavale terminera à la fois cette soirée et cette 20e édition du FMC avec son rock des plus atypiques. Gageons que l’an prochain, vous ferez partie de la catégorie médium saignant!

www.musiquesdecreation.org

À écouter si vous aimez /
Les expérimentations, la musique actuelle, les sonorités inusitées

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie