Ne manquez rien avec l’infolettre.
Rétrospective 2011

2011 vue par Ingrid St-Pierre : Bilan de l’année

Premier album, première rentrée montréalaise, premières entrevues dans les grands médias, premières tournées de promotion et de spectacles… Ingrid St-Pierre revient avec plaisir sur une année remplie à craquer.

Tout ce qui importait à la jeune auteure-compositrice-interprète, c’était de lancer un album à son image. « Je n’avais pas pensé au « après » », avoue celle qui a donc été agréablement surprise de la tournure des événements suivant la sortie de Ma petite mam’zelle de chemin. « Ça va super bien. C’est encourageant de voir que ça fonctionne. »

L’album de la chanteuse, qui a été nommée Découverte francophone à l’automne par les radios francophones publiques, se tient dans les meilleurs vendeurs. « C’est la même chose pour la vente de billets de spectacle. À ma grande surprise, les salles sont pleines et ça chante », raconte-t-elle.

Ce qui l’a surtout touchée, c’est l’appui inconditionnel de son public mauricien. « Cette espèce d’approbation m’a renversée. Après tout, c’est ici que ça a commencé et ce sont les gens d’ici qui venaient me voir toutes les semaines quand je jouais au Morgane. »

COUP DE COEUR / COUP DE GUEULE

Ingrid St-Pierre est enchantée de tout ce qui se passe sur la scène musicale de la région. Sa participation annuelle à la soirée Éclair de jeunesse lui donne l’occasion de voir que la Mauricie recèle des perles dans tous les domaines artistiques. « Ça me permet de voir les jeunes de la relève », souligne la pianiste, dont le principal coup de coeur aura été l’auteur-compositeur-interprète Rami Renno.

Très hop la vie, la petite mamz’elle a de la difficulté à isoler un côté plus sombre de 2011. « Vraiment, je ne vois rien », dit-elle, un sourire dans la voix.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie