Lucien Francoeur et Vromb / FIMAV : Une bête à deux têtes
Musique

Lucien Francoeur et Vromb / FIMAV : Une bête à deux têtes

Après le studio, Vromb invite Lucien Francoeur sur scène, où le tandem s’exécutera pour une première fois au FIMAV. Une rencontre-choc où la poésie du rockeur s’expose à l’état brut.

"Petrowski me demandait à l’époque: "Tu les trouves où tes musiciens?" Je les cherche pas, je les rencontre." En effet, Lucien Francoeur n’est pas comme les autres chanteurs. On le retrouvait dans les années 70 à côté de Jacques Racine pour Aut’Chose, et dernièrement avec le groupe heavy metal Voïvod sur l’album Chansons d’épouvantes. Cet iconoclaste de la chanson détonne avec ces mariages insolites, et lui voit cet exercice comme un laboratoire où tout est possible. La musique pour lui n’est qu’une extension de la poésie.

"La poésie, j’écris ça n’importe où, n’importe quand. C’est mon art et c’est mon beat, pour le meilleur et pour le pire. À l’époque, je m’amusais à faire des chansons dans mon taxi, j’écrivais les premières tounes d’Aut’Chose et je rimaillais: "J’t’aime, j’t’e veux / dans mes mains, dans mes yeux / sans eux, je me sens vieux / J’t’aime, j’t’en veux". La chanson, c’est venu comme ça. Mais si c’est pas spontané, c’est difficile de m’imposer un projet. La vie, elle te passe dans la face. Avant, je comptais sur la longévité, mais là, tabarnak, les odds sont contre nous autres. J’ai 64 ans, y’a pas mal de mes chums qui sont morts… Je me dis, si t’écris pas ton roman cette année, ben tu ne l’auras pas fait ton On the Road. Mais j’écris tout le temps et les carnets s’accumulent."

Mario Girard, connu sous le nom d’artiste Vromb, a rendu service à Francoeur en prenant en main la direction d’un projet discographique intitulé Avant/Ailleurs. Une rencontre surprenante entre un poète et un concepteur sonore de musique électro-acoustique et industrielle. "Tout est venu de sa passion pour ma poésie, constate le poète. C’est Vromb qui invite Francoeur." "Il n’était pas question de faire un hommage à Aut’Chose ou à Francoeur, précise Mario Girard. C’est du Francoeur aujourd’hui, avec ses mots et sa voix. Il est venu avec ses textes, et dès la première take en studio, ça y était. Ensuite, j’ai ajouté ma conception sonore au projet."

Francoeur s’est même montré surpris du respect accordé à sa poésie par Vromb. Celui qu’il qualifie d’alchimiste du son a finalement réussi à transfigurer sa poésie. "Quand j’ai entendu ça pour la première fois, j’ai dit: "Câlisse! J’pensais que tu allais me maganer plus que ça!" Mais non, la poésie et ma voix pour lui ce n’était pas un outil, c’était une matière pure."

www.fimav.qc.ca

///

Victo: toujours actuelle

Cette 28e édition du Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) s’ouvrira le 17 mai et met en vedette deux projets inédits de John Zorn intitulés Nova Express et The Concealed (le 18 mai). Le compositeur et saxophoniste new-yorkais dirigera une équipe du tonnerre composée, entre autres, de John Medeski, Trevor Dunn, Mark Feldman et Joey Baron. Soulignons aussi le 15e anniversaire de l’étiquette de disques montréalaise Constellation, qui nous offrira en concert les groupes Esmerine, Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra et l’interprète et saxophoniste jazz Matana Roberts le 20 mai. Autres grosses pointures, le bassiste Bill Laswell et le trompettiste Wadada Leo Smith se retrouvent à l’affiche du festival le 19 mai.

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!