Les Hay Babies / Festival de la chanson de Tadoussac : Diamants bruts
Musique

Les Hay Babies / Festival de la chanson de Tadoussac : Diamants bruts

Succédant aux Sœurs Boulay à titre de médaillées d’or des Francouvertes, les trois Néo-Brunswickoises de la formation Les Hay Babies envahissent la Belle Province avec leur musique country folk débordante de sincérité.

«Je sais pas si on peut dire que les Québécois nous ont adoptées. Mais en tout cas, on peut dire qu’ils nous ont embrassées. Pour notre accent et nos chansons.»

Jointe au téléphone dans un hôtel de Rouyn-Noranda où elle loge en tant qu’invitée du Festival des guitares du monde avec ses girls, la belle blondinette Katrine Noël s’avoue encore un peu dépassée par les événements. Parce qu’il y a quatre mois, elle ne savait même pas ce qu’étaient Les Francouvertes. «Quand notre gérante nous a inscrites à ça, on pensait que c’était un festival ou une vitrine, quelque chose de même. Mais le soir des préliminaires, on a trouvé un pamphlet dans notre loge qui nous expliquait ce qu’on pouvait gagner. C’est là qu’on a réalisé que c’était gros, même si c’est pas « advertisé » au Nouveau-Brunswick.» Une méconnaissance du concours qui n’a, bien sûr, pas empêché la critique musicale de prédire leur victoire dès le commencement de la très médiatisée compétition musicale montréalaise.

Respectivement originaires de Dalhousie, Rogersville et Memramcook, Katrine Noël, Vivianne Roy et Julie Aubé se sont connues alors qu’elles étaient encore étudiantes au secondaire. Ça, c’était il y a trois ans environ. À l’époque où les filles – aujourd’hui âgées de 20-21 ans – interprétaient leurs compos toutes seules sur scène. «C’était pendant le concours Accros de la chanson, un genre de battle of the bands pour encourager les jeunes à chanter en français en Acadie. Et je pense que sans ça, on aurait juste écrit des tunes en anglais.»

Quelques années plus tard, c’est à Moncton que le groupe s’est officiellement formé. Là où les trois amies ont eu leurs projets solos respectifs avant de faire front commun par pur plaisir. «On avait déjà un public pour nos shows individuels. Ça fait que notre première gig en tant que Les Hay Babies, c’était déjà très gros. En fait, on ouvrait pour Radio Radio! Ça devait être seulement avec Vivianne, mais elle a demandé au promoteur si elle pouvait venir avec son nouveau band. Il a dit oui, à condition de nous verser le même cachet», confie Katrine en ajoutant que, cette semaine-là, elles se sont enfermées plus de 20 heures pour répéter et qu’elles ont dû boire énormément de café. «C’est pas un mythe: tous les musiciens acadiens se connaissent. Pascal Lejeune, Joseph Edgar et Radio Radio, c’est nos amis. Vivianne a même déjà été coloc avec Lisa LeBlanc.»

Mais elles n’ont rien à envier à l’auteure de la si défoulatoire chanson Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde. Cet été, elles seront du Festival de la chanson de Tadoussac, en plus d’être invitées aux FrancoFolies de Montréal et de vivre leur première tournée en sol américain. «On va aussi aller jouer en Europe, en Belgique et en France. La réalité a dépassé nos rêves.»

Les 13, 14 et 15 juin

En divers lieux à l’occasion du Festival de la chanson de Tadoussac

festivalchansontadoussac.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!