Ne manquez rien avec l’infolettre.
Monster Truck : Plaisir contagieux
Musique

Monster Truck : Plaisir contagieux

Après avoir lancé l’album Furiosity et enchaîné les tournées avec Deep Purple, Clutch et Alice in Chains, Monster Truck reprend la route pour conclure 2013 en beauté, mais surtout, dans le plaisir.

Si les membres de Monster Truck carburent au rock’n’roll, leur principale motivation est le plaisir, explique Jeremy Widerman. Il y a seulement quelques jours que le guitariste et sa bande sont rentrés à Hamilton, Ontario, après une tournée européenne de six semaines en première partie de Vista Chino (anciennement Kyuss), et Jeremy, un grand fan du Canadien, confesse que depuis son retour, ses journées sont constituées de séances de rattrapage de sommeil et de hockey: «Je regarde tous les matchs que je peux attraper!»

Mais revenons à la notion de plaisir, très importante pour le quatuor également composé du chanteur Jon Harvey, du claviériste Brandon Bliss et du batteur Steve Kiely: «C’est pour avoir du fun qu’on a formé Monster Truck. Et avoir du plaisir, pour nous, ça voulait dire jouer les chansons qu’on avait envie de jouer sans avoir à respecter de règles ou subir d’influences extérieures.»

Il faut savoir qu’au moment de la fondation de Monster Truck, Jeremy et Steve faisaient partie de The Reason, tandis que Brandon jouait des claviers dans Saint Alvia, deux groupes toujours actifs sur la scène musicale canadienne: «Le fait de ne plus avoir de directives à suivre, qu’elles proviennent des autres musiciens ou des labels, a été très libérateur et ça a contribué à augmenter le plaisir qu’on prenait à écrire des chansons pour Monster Truck.» Un bonheur qui est contagieux, selon Jeremy: «Quand tu es sur scène et que c’est évident que tu es content d’être là, le public s’en rend compte et ça le met de bonne humeur. C’est ce qui explique le succès de Monster Truck», raisonne le guitariste avant d’ajouter que lorsque le public est heureux, il boit davantage, ce qui rend les propriétaires de salles de spectacles heureux à leur tour: «On est contents d’être sur scène, le public passe une soirée fantastique et le propriétaire du bar vend beaucoup d’alcool. Tout le monde est gagnant», rigole Jeremy.

L’année 2013 de Monster Truck a été tout sauf monotone. En plus de lancer Furiosity au printemps, le groupe rock aux influences stoner a joué en première partie de Deep Purple, Clutch, Alice in Chains, ZZ Top et Kid Rock. Il a aussi reçu le Juno du meilleur nouveau groupe, puis a remporté en novembre dernier les prix de l’album de l’année et album rock de l’année aux Hamilton Music Awards. Même s’il est fier d’avoir tourné avec Deep Purple, un groupe que lui et les autres membres du groupe écoutaient quand ils avaient dix ans, Jeremy considère que la sortie de Furiosity est la plus grande réalisation de Monster Truck 2013: «C’est un projet qui nous a demandé beaucoup d’efforts et de temps et qui me donne l’impression de laisser quelque chose derrière moi. Si on ne fait jamais rien d’autre, on pourra toujours dire qu’on est fiers de l’album qu’on a complété et lancé cette année», s’exclame Jeremy.

Le 15 décembre au Petit Campus (Montréal)

Le 17 décembre au Cercle (Québec)

À écouter

The Lion de Monster Truck. Un extrait de Furiosity http://www.youtube.com/watch?v=De44s3w2iZA