Ne manquez rien avec l’infolettre.
Été 2014 : Festival d'été de Québec: De tout pour tous
Été 2014

Été 2014 : Festival d’été de Québec: De tout pour tous

Euphorie, foules à perte de vue, lumières rouges qui clignotent. Le FEQ est de retour pour une 47e édition qui fera battre le cœur des gens de Québec à l’unisson.

«Un peu plus haut, un peu plus loin.» L’équipe du Festival d’été semble avoir adopté le mantra de Jean-Pierre et Ginette, et le public en redemande. Cette année encore, les gros noms ornent les pubs télé, les panneaux publicitaires sur le bord des autoroutes et le carrousel défilant sur la page d’accueil du site web de l’événement. Billy Joel précédé de Blondie (11 juillet), Bryan Adams (13 juillet), Snoop Dogg (5 juillet), Deadmau5 (9 juillet), Queens of the Stone Age (10 juillet), etc.

De toutes les vedettes annoncées en grande pompe, c’est assurément Lady Gaga qui occupe la plus grande place sur les ondes hertziennes de Québec et du monde au rayon Top 40. La pop star nous fera l’honneur d’une première visite en sol labeaumien le 4 juillet sur les plaines. Gros dilemme à prévoir, puisqu’une autre diva de la pop à l’attitude drôlement artsy et audacieuse se produira en même temps à l’Impérial de Québec. Son nom: St. Vincent. Cette dernière sera précédée de l’envoûtante formation suédo-montréalaise Thus Owls et de San Fermin. Fraîcheur et avant-garde accessible.


Mais les artistes québécois peuvent, eux aussi, être relégués au rang d’icônes ou, en tout cas, de supervedettes (lire: têtes d’affiche) du Festival. C’est le cas de Louis-Jean Cormier, l’auteur-compositeur-interprète qui transcende les créneaux médiatiques et qui plaît à presque tous les Québécois depuis son contrat comme coach à La Voix. C’est lui qui s’est vu confier l’immense privilège d’animer la scène des plaines d’Abraham le 7 juillet. En première partie: un certain Jimmy Hunt, le même qui avait électrisé Le Cercle à l’occasion du lancement de son album Maladie d’amour en compagnie du claviériste François Lafontaine, un autre membre de la mythique formation Karkwa.

 

Le lendemain, le parc des Champs-de-Bataille prendra des airs de Las Vegas grâce à The Killers et à leur glamorous indie rock’n’roll. Du côté des programmateurs, on promet une enfilade de succès comme Mr. Brightside, Somebody Told Me, When You Were Young et Human. Une soirée qui plaira assurément aux jeunes nostalgiques qui avaient (peut-être) découvert le beau Brandon Flowers et sa bande dans un épisode de The O.C. avec Mischa Barton au début des années 2000. En guise d’amuse-gueule, un groupe californien nommé Young the Giant.

Les artistes en émergence ont également leur place. Les 5 à 7 du Cercle serviront précisément à mettre en lumière les talents les plus prometteurs de la pop québécoise comme Antoine Corriveau (3 juillet), la princesse grunge Maude (9 juillet), la douce folkeuse Laurence Hélie (10 juillet) et l’enivrante formation Monogrenade (11 juillet). Beaucoup plus tard en soirée, la section bar du 228, rue Saint-Joseph Est accueillera les garage rockeurs de Solids (11 juillet), les néo-jazzistes torontois de Badbadnotgood (12 juillet) et Royal Canoe (4 juillet), qui avaient charmé le public de Québec cet automne avec un spectacle absolument mémorable livré au Pantoum.

La scène commanditée par Loto-Québec  mieux connue sous le nom archaïque du Pigeonnier  servira essentiellement à diffuser la pop francophone de qualité supérieure. De ceux qui s’y produiront, on note: Les sœurs Boulay (4 juillet), Alexandre Désilets (6 juillet) et les Dead Obies (10 juillet). Ce sera aussi le point de rencontre pour les récents admirateurs du quatuor beauportois The Seasons qui enchaîne les plateaux télé et autres prestations publiques généreusement médiatisées depuis la sortie de leur album Pulp au mois d’avril. C’est eux qui se sont vu confier la première partie d’un Bobby Bazini partiellement changé, le 5 juillet en soirée.

Oublier de mentionner le concert-anniversaire de Félix Leclerc serait un sacrilège. C’est, d’ailleurs, ce grand spectacle précédé par un tour de chant de Salomé Leclerc qui ouvrira les festivités sur la scène principale le 3 juillet au soir. Sur scène, une sélection éclectique d’artistes pour plaire au plus grand nombre: Diane Dufresne, Radio Radio, Grand Corps Malade, Marie-Josée Lord, Michel Rivard, Karim Ouellet et Catherine Major. Le don d’ubiquité sera de mise puisque la jeune sensation Safia Nolin, le bouleversant poète-chanteur Philémon Cimon et l’irremplaçable Pierre Lapointe s’allieront dans un triple plateau présenté en même temps à l’Impérial de Québec.

Du 3 au 13 juillet infofestival.com