Jean Derome au FIMAV : Résistances
Musique

Jean Derome au FIMAV : Résistances

Le compositeur et multi-instrumentiste Jean Derome lance «L’année Jean Derome» avec un projet d’envergure en soirée d’ouverture du FIMAV.

«Mon premier concert, c’était en 1971, avec Pierre St-Jak (le duo Octogaf, qui deviendra Nébu); un vrai concert, avec un prix d’entrée, du public, etc. C’est là que je situe le début de ma carrière professionnelle.» Jean Derome pourra donc célébrer 45 ans de carrière en 2016, mais cette année, le 29 juin, c’est son 60e anniversaire de naissance qu’il fêtera. Et pourquoi pas le fêter toute l’année! «Je vais profiter de cette année pour reprendre des pièces de mon catalogue et en faire de nouvelles versions. J’essaie de ne travailler qu’avec des interprètes qui sont difficiles à remplacer, parce que ce sont ceux qui m’intéressent, alors c’est évidemment un défi!»

Le saxophoniste et compositeur explore le jazz d’avant-garde, l’improvisation et les musiques risquées depuis plus de 40 ans. Les différentes reprises présentées tout au long de l’année nous permettront de découvrir des œuvres qui nous avaient échappé, comme Sudoku pour pygmées que l’ensemble Upstream a créée à Halifax et que l’on pourra entendre durant le Off Festival de jazz, interprétée par Jean Derome et les Dangereux Zhoms (le saxophoniste participera aussi au Festival international de jazz de Montréal, un doublé assez rare!). On trouve aussi certaines de ces pièces sur le plus récent disque du compositeur, Musiques de chambres, 1992-2012, qui s’ajoute à la centaine d’enregistrements auxquels il a collaboré et qui paraît évidemment sous étiquette Ambiances Magnétiques, une maison dont Jean Derome fut l’un des cofondateurs en 1984.

Cette année de célébration débutera le 14 mai avec la création de la pièce Résistances par une vingtaine de musiciens au Festival international de musique actuelle de Victoriaville. «Ça part de mon projet Canot-camping [présenté en 2000 au FIMAV], alors on peut dire que nous étions déjà dans le courant, et il nous a menés à un barrage hydro-électrique!» Jean Derome est certainement l’un des plus dignes représentants de ce courant alternatif québécois que l’on nomme «musique actuelle». Comme il est aussi pataphysicien à ses heures, et donc amoureux des mots, il a bâti sa plus récente œuvre autour d’un thème relié à une autre ressource naturelle bien de chez nous: l’électricité. «Toute l’Amérique du Nord module son électricité à la même fréquence, 60 hertz. C’est sur cette fréquence que l’orchestre sera accordé pour jouer Résistances, qui durera 60 minutes. C’est un thème tellement vaste que je ne vais pas l’épuiser avec cette seule pièce, alors ce sera à suivre!»

Les nombreuses activités qui jalonneront cette «Année Jean Derome» sont rendues possibles grâce à une bourse de carrière que le CALQ a octroyée à Derome en 2013 (c’était évidemment un hasard, mais il a alors reçu… 60 000$!). Il y a aussi une exposition de photos (à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal jusqu’au 31 mai), un documentaire de Richard Jutras (le 26 juin à la Cinémathèque québécoise) et une vingtaine de concerts dont on trouvera le détail sur le tout nouveau site web du compositeur (jeanderome.com). Un secret trop bien gardé qui se dévoile enfin à tous!

Le 31e FIMAV, du 14 au 17 mai

fimav.qc.ca 

Le Trio Derome Guilbeault Tanguay sera en spectacle le 29 juin à l’Astral dans le cadre du FIJM

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!

Caligula + 25 à 40 %
Théâtre
Jusqu’au 8 avril 2017

Caligula