Ne manquez rien avec l’infolettre.
Primus : La fabrique de l'imaginaire
Festival d’été de Québec 2015

Primus : La fabrique de l’imaginaire

En octobre 2014, Primus lançait Willie Wonka and the Chocolate Factory with The Fungi Ensemble, un album inspiré de la trame sonore du film sorti en 1971. En plus de mettre de l’avant la créativité déjantée du trio californien, le projet réunit sur disque l’alignement classique de Primus, composé du chanteur-bassiste Les Claypool, du batteur Tim « Herb » Alexander et du guitariste Larry Lalonde, qui a répondu à nos questions.

Quelle a été votre réaction quand Les a suggéré de jouer la trame sonore du film Willie Wonka and the Chococale Factory à votre concert du Nouvel an 2013? Ler : Je ne savais pas quoi en penser. Un ou deux jours plus tard, j’ai découvert que le film serait projeté dans un parc situé près de chez moi. Drôle de coïncidence, non? J’y suis allé avec mes enfants et je me suis demandé si on y arriverait. Pour être honnête, ça me semblait impossible, mais dès qu’on a commencé à travailler sur la musique, les choses se sont placées naturellement. Les doutes que j’avais au début du processus se sont dissipés quand on a été prêt pour le concert. J’étais surpris et fier du résultat de nos efforts. Enfant, étiez-vous un fan du film et des livres de Roald Dahl? Ler: Je n’ai jamais lu les livres, mais j’ai vu le film des milliers de fois au fil des ans. C’est le genre de film qui nous aspire chaque fois.

Quel est le plus grand défi quand on s’attaque à un tel classique? Ler: Il y a beaucoup d’éléments symphoniques et classiques dans la trame sonore, alors je dirais que le défi était de prendre ces éléments et de les transposer dans l’univers de Primus. Quand j’ai commencé à travailler sur l’album, j’ai disséqué la trame sonore et écrit toutes les partitions. Je peux être obsessif parfois! Je pense que Les et Tim ont fait un travail similaire de leur côté. Ensuite, on connaissait tous assez bien les mélodies pour créer la version Primus de la trame sonore. Auriez-vous enregistré l’album sans Tim? Ler: C’est dur à dire, mais je ne peux pas m’imaginer ce qui serait arrivé s’il n’avait pas collaboré à cette aventure, car sa présence et sa façon de jouer prennent tellement de place sur l’album. Je suis heureux qu’il ait été là, car personne ne joue comme lui.

À quoi peut-on s’attendre du concert au Métropolis avec The Fungi Ensemble? Ler: On débute la soirée avec des chansons de Primus et après l’entracte, on joue Willie Wonka and the Chocolate Factory. Avec l’entracte, le concert dure environ 3 heures. Les derniers concerts consacrés à l’album vont avoir lieu cet automne. Avez-vous d’autres projets? Ler: Pas encore. J’imagine qu’on va écrire des chansons à un moment donné. Ça fait longtemps qu’on est sur la route, alors ça fera du bien de prendre une pause. J’ai une idée pour vous. Les est un fan de Jaws, alors pourquoi ne pas enregistrer la version Primus de cette trame sonore? Ler: (rires) C’est une excellente idée ! Je vais lui en parler! Ce serait un super projet, ne serait-ce que pour les t-shirts ! J’en veux un !

***

En spectacle le 14 juillet au Parc de la francophonie dans le cadre du Festival d’été de Québec et le 15 juillet au Métropolis (Montréal).