Ne manquez rien avec l’infolettre.
Superjoint : Une expérience fantastique
Musique

Superjoint : Une expérience fantastique

En 2014, Superjoint a repris du service pour donner un concert au festival Housecore Horror and Film Part II. Le plaisir de jouer les deux albums du groupe étant au rendez-vous, Philip H. Anselmo et sa bande ont décidé de prendre la route. Pour notre plaisir.

Tout d’abord, il faut savoir que le groupe a modifié son nom pour des raisons légales, devenant ainsi Superjoint au lieu de Superjoint Ritual. En entrevue téléphonique, le chanteur Philip H. Anselmo (Pantera, Down, Arson Anthem, entre autres) préfère ne pas s’étendre sur le sujet, mais le différend juridique implique le batteur Joe Fazzio, qui a fait partie de Superjoint Ritual de 1993 à 2004, et qui n’a pas été invité à revenir dans les rangs du groupe en 2014. En revanche, Philip tient à préciser que le bassiste Hank Williams III, qui a effectué la tournée pour l’album Use Once And Destroy (2002) et a joué sur Lethal Dose Of Americain Hatred (2003), était trop occupé pour reprendre son ancien poste. Ceci dit: «Il sait que s’il a l’occasion de venir «jammer» avec nous un de ces jours, il sera plus que bienvenu», assure le chanteur qui se dit très heureux de la formation actuelle, composée des guitaristes d’origine Kevin Bond et Jimmy Bower (Down, Eyehategod), du batteur José Manuel Gonzalez (Warbeast, Philip H. Anselmo & The Illegals) et du bassiste Stephen Taylor (Philip H. Anselmo & The Illegals).

Cet été, Superjoint a joué au Hellfest en France et a fait une tournée de 13 dates aux États-Unis. Philip ne s’attendait pas à l’intérêt que suscite le retour de Superjoint: «C’est intéressant de voir le public, composé de fans de l’époque, de ceux qui viennent de nous découvrir et de plus jeunes. Jusqu’à maintenant, les spectacles sont fantastiques et la participation de la foule est excellente», s’exclame-t-il. Quant à savoir s’il y aura un nouvel album de Superjoint, il ne promet rien: «On a composé des riffs intéressants et j’ai des idées de textes, mais comme tu sais, les chansons de Superjoint sont courtes, alors si on sort quelque chose, se sera probablement un EP. Ceci dit, on avance, mais il est trop tôt pour sortir les cigares!»

Ceux et celles qui suivent la carrière de Philip H. Anselmo savent qu’il a fondé de nombreux projets musicaux. Le plus récent, Scour, comprend des membres de Cattle Decapitation, Pig Destroyer, Decrepit Birth. Sa motivation? «Je n’aime pas dormir! C’est vrai! Quand je ne m’occupe pas, j’ai l’impression de perdre la tête. Je me considère comme un agent libre et j’ai le droit de faire ce qui me tente», explique le cofondateur du Housecore Horror and Film Fest (la 3e édition se tiendra à San Antonio du 13 au 15 novembre 2015) et fondateur de Housecore Records. Avis aux groupes, sachez que Philip écoute tous les albums soumis et que dans 99.9% des cas, c’est lui qui décide s’il signe ou non un artiste: «Même quand un groupe joue un style que j’aime moins, je tiens à les encourager, à leur donner des conseils susceptibles de les aider. La musique, le heavy métal, le hardcore, all this shit, a été tellement bonne pour moi que je me sens obligé de donner en retour.»

///

Le dimanche 18 octobre au Métropolis avec Danzig, Veil Of Maya, Prong et Witch Mountain