Ne manquez rien avec l’infolettre.
Gorguts: Exercice de rigueur
Musique

Gorguts: Exercice de rigueur

Trois ans après la sortie de Colored Sands, son premier album depuis 2001, Gorguts épate à nouveau la galerie avec Pleades’ Dust, un ambitieux EP composé d’une seule chanson de 33 minutes.

En près de 30 ans de carrière, Gorguts s’est démarqué de multiples façons, mais celles qui expliquent pourquoi le groupe death métal technique et progressif est autant admiré, c’est sa créativité et son innovation.

Pour Luc Lemay, chanteur-guitariste et fondateur de Gorguts, chaque album représente une occasion d’explorer un nouveau territoire sonore. Sur Pleades’ Dust, son idée consistait à écrire une chanson d’au moins 30 minutes qui ne sonnerait pas comme un EP avec trois ou quatre chansons collées ensemble: « Si j’avais approché l’écriture de cette façon, il y aurait eu beaucoup trop de riffs, explique-t-il. La complexité de la pièce provient des arrangements et du fait que les riffs ne sont jamais répétés de la même façon. On peut parfois avoir l’impression d’être en terrain connu, mais ce n’est jamais le cas. On pourrait comparer ça au personnage d’une histoire qui n’est pas habillé de la même manière la deuxième fois qu’on le voit », dit-il pour décrire le morceau de 33 minutes.

Même si les riffs ne sont jamais répétés, le musicien tenait à ce qu’on sente le lien de parenté entre eux: «C’est ce qui fait que la trame narrative de la musique se tient». Ce travail lui a demandé beaucoup de rigueur: «C’est le défi que je voulais relever. Que je compose une chanson de 4 ou 30 minutes, pour moi ce n’est jamais simple, car je mets toujours énormément d’énergie dans la structure. On peut tous en composer des riffs, mais ce qui compte, c’est leur façon d’interagir, ce sont les nuances qu’on crée à partir de la matière première», croit le musicien qui a reformé Gorguts en 2008 après une pause de trois ans.

L’incarnation actuelle de la formation originaire de Sherbrooke comprend le guitariste Kevin Hufnagel (Dysrythmia, Sabbath Assembly), le bassiste et réalisateur Colin Marston (Dysrythmia, Krallice, Behold The Arctopus) ainsi que le batteur Patrice Hamelin (Cephalic Carnage, Beneath The Massacre), arrivé en 2014. Le guitariste-chanteur n’a que des bons mots à leur sujet: «Je dis souvent à la blague que je suis le moins bon musicien de la gang, mais je le pense un peu. Ces gars-là sont des machines parce qu’ils jouent tout le temps. J’ai beaucoup d’admiration pour eux, ce que je trouve important. Chaque fois que je leur envoie une composition pour qu’ils retravaillent les arrangements et me donnent leurs idées, je suis impressionné. Je suis choyé de travailler avec eux».

Il s’estime aussi chanceux d’avoir trouvé le sujet du texte de Pleades’ Dust – l’histoire de la Maison de la sagesse (House of Wisdom) de Bagdad, détruite en 1258 par l’armée mongole. En écrivant le texte, Luc a réalisé que l’histoire de la bibliothèque correspondait parfaitement à la trame narrative de la musique: «C’est comme si le sujet m’avait choisi. Je n’avais jamais vécu ça et j’en suis heureux car c’est une histoire fascinante». Durant sa récente tournée en Europe, le groupe a joué le EP même s’il n’était pas encore disponible et la réaction du public a emballé le guitariste-chanteur. Il a donc hâte de répéter l’expérience lors de leur prochaine tournée nord-américaine qui devrait avoir lieu à l’automne.

//

Pleades’ Dust est disponible ce vendredi 13 mai. Gorguts sera en concert le 24 juin au Rockfest de Montebello.

gorguts.com