Ne manquez rien avec l’infolettre.
Musique

Bent Knee au FIMAV: Entrevue avec un groupe à suivre

Le groupe art rock originaire de Boston est sur une pente ascendante depuis la sortie de son troisième opus Say So. Discussion avec la chanteuse Courtney Swain.

C’est au Berklee College of Music, en 2009, que le guitariste Ben Levin et la pianiste et chanteuse Courtney Swain ont décidé de joindre leurs forces à celles de quelques amis pour lancer le groupe Bent Knee (un nom dont elle me dira qu’il ne signifie rien de particulier; «C’est très ouvert à l’interprétation, comme notre musique»). Autour du noyau central, le violoniste Chris Baum, le batteur Gavin Wallace-Ailsworth et le producteur Vince Welch. Le groupe a trouvé sa configuration actuelle avec l’arrivée à la basse, pour le deuxième disque, de Jessica Kion. La chanteuse explique: «Nous avions fait une tournée d’une cinquantaine de dates et nous étions épuisés, avec l’impression que ça n’avançait pas comme nous le voulions, et puis, comme la lumière au bout du tunnel, nous avons eu un contact avec l’étiquette Cuneiform et ça nous a aidés énormément!»

Le troisième disque du groupe, Say So, lancé chez Cuneiform il y a un an, a vraiment propulsé le groupe, lui permettant de donner ses premiers concerts en Europe et lui valant aussi une invitation à tourner à l’automne en première partie de Dillinger Escape Plan. Pourquoi pas, pendant ce temps, travailler sur le prochain album? «On est un peu du genre infatigable, quand même, et on n’aime pas trop jouer toujours la même chose, alors on a commencé à composer et à enregistrer de nouvelles pièces durant l’été, puis notre ami producteur Vince a ajouté sa touche par la suite.» Le groupe monte encore une marche en sortant ce nouveau disque chez InsideOut. Courtney Swain explique: «On a vraiment de grands espoirs pour la musique que nous proposons et nous voulons bien sûr qu’elle soit entendue par le plus de gens possible. Un contrat comme celui-là nous permettra d’être vus par encore plus de monde.» Swain profite également de cette visibilité pour proposer son travail en solo (voir Moon Stalker). «Nous avons tous des projets hors de Bent Knee, et c’est important, parce que c’est justement cette diversité qui fait notre force en tant que groupe.»

En avril, Bent Knee donnait une autre série de concerts avec les gars de Thank You Scientist, avant de se lancer dans celle qui les mènera à Victoriaville le 19 mai. À quoi peut-on s’attendre? «Oh! On est un groupe très énergique, et jouer cette musique live, c’est ce que l’on fait de mieux! Les gens ressortent habituellement pas mal surpris de nos concerts et on aime ça, alors on cultive ce qui nous distingue. On ne fait pas vraiment d’improvisation, sinon entre les pièces à l’occasion, mais on va dans toutes les directions, et ça va brasser!» Bent Knee pourrait bien contribuer à amener de nouveaux visages dans le public du FIMAV, pour un vendredi soir assez prog où l’on verra aussi EX EYE (avec Colin Stetson).

Bent Knee en concert le 19 mai, minuit, Colisée B, Victoriaville.

Pour la programmation complète du FIMAV: fimav.qc.ca

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie