10e Next Music From Tokyo : Tokyo gaga
Musique

10e Next Music From Tokyo : Tokyo gaga

Cinq groupes japonais dont vous n’avez probablement jamais entendu parler débarquent à Montréal tout simplement parce qu’il y a un passionné qui avait envie de vous les faire découvrir.

Ça va faire dix tournées Next Music From Tokyo que Steven Tanaka organise au Canada. Depuis 2010, ce médecin anesthésiste de Toronto se dévoue corps et âme pour les groupes nippons, sans compter. «Je n’ai ni femme ni enfant et je gagne plutôt bien ma vie donc j’ai les moyens de partager ma passion pour la musique underground japonaise avec le public canadien», souligne celui qui n’avait aucune expérience dans le milieu de la musique et l’organisation de tournées avant de se lancer il y a sept ans.

Qu’attend-il en retour? «Je suis né au Canada de parents japonais, mais je n’ai pas grandi en écoutant de la musique du Japon. J’écoutais ce qui se faisait en Occident et j’avais une idée un peu préconçue de la musique rock, punk ou pop japonaise. Je pensais que les Japonais ne faisaient que copier et avaient quelques années de retard sur ce qui se passait ici, en Angleterre ou aux États-Unis», précise le mécène. «Quand je suis allé pour la première fois au Japon voir des concerts, je me suis rendu compte que c’était les Japonais qui avaient une longueur d’avance. Ils faisaient du rock, du punk ou post-punk comme ici, mais de manière bien plus novatrice et expérimentale. Je te dirais même que c’est probablement la meilleure scène musicale au monde. Sauf que ça, il y a peu de gens qui le savent au Canada, c’est pourquoi j’ai monté cette tournée Next Music from Tokyo. Je voulais faire découvrir aux gens d’ici ce qui se passe un peu là-bas, et surtout ce qui se passe au cœur des scènes underground. Et si un des groupes se fait remarquer par un label ou un festival canadien, alors je suis doublement heureux. Je ne demande rien de plus.»

Fabriqué au Japon

Tokyo étant une ville de plus de 13 millions d’habitants, les groupes intéressants sont légion dans la capitale nipponne. Difficile de faire un choix. «C’est une scène extrêmement vibrante. Il y a tellement de gens et tellement de salles de concerts. C’est la ville où il y en a le plus au monde! Je vais environ six fois par année au Japon pour voir des concerts et rencontrer des groupes. J’ai déjà tout planifié avant de venir et je m’arrange pour être à Tokyo quand une formation qui m’intéresse est en concert. Mais des fois, je tombe sur des groupes totalement par hasard et qui me surprennent. Je me concentre sur Tokyo, mais je ne fais pas qu’inviter des groupes de cette ville. Sur cette tournée, par exemple, deux des cinq groupes ne sont pas de Tokyo. Au fil des années, j’ai fait venir des formations hip-hop, soul, jazz, électro, folk et autres, mais j’ai un faible pour les trucs un peu plus punk, post-punk ou rock.

Pour cette 10e édition de NMFT, Steven Tanaka a arrêté son choix sur cinq formations qui visiteront encore un fois trois villes canadiennes: Vancouver, Toronto et Montréal. Les voici:

Hyacca

«Ils étaient sur la tournée de 2011. C’est la première fois que je réinvite un groupe. C’est un de ceux qui ont eu le plus de succès de toutes les tournées que j’ai réalisées. Ce qui est particulier, c’est que le groupe s’est formé alors que tous les musiciens étaient trentenaires. Ils ont aujourd’hui plus de 40 ans. Quand tu les vois comme ça, tu ne penserais pas qu’ils jouent ce genre de post-punk bruitiste, quasiment hardcore. Y’a aussi un peu de krautrock, de shoegaze et de post-rock dans leur musique. C’est assez agressif, mais ça se danse étonnamment bien! Ils sont quatre: une fille et un gars aux voix et aux guitares, un bassiste et un batteur. Ils se donnent beaucoup sur scène, (particulièrement la chanteuse qui saute partout, grimpe sur les amplis, hurle et se lance dans la foule assez souvent. C’est vraiment le fun live. Leur nom signifie «100 moustiques»».

The Taupe

«Quatuor post-punk avec un petit côté psychédélique. C’est probablement le groupe le plus puissant et bruyant que j’ai fait venir au Canada! Ils jouent doucement, mélodieusement et tout d’un coup ils se lancent dans des attaques hyper-soniques complètement folles. Ils oscillent toujours entre le calme et la tempête. Ils ont aussi un gars et une fille au chant.»

photo: Lily
photo: Lily
Yukueshirezutsurezure (YSTZ)

«L’année dernière j’ai fait venir pour la première fois un «idol group»/J-pop et ça a bien fonctionné donc j’en fais venir un autre. Yukueshirezutsurezure signifie quelque chose comme «marcher en ne sachant pas trop où l’on va». En anglais, elles se font appeler Not Secure, Loose Ends. Contrairement aux autres «idol groups» qui sont montés de toutes pièces par des producteurs et qui sont adolescentes, les filles de YSTZ ont toutes plus de 20 ans, elles écrivent les paroles de leurs chansons. Elles ont aussi leur groupe de musiciens au Japon, mais je ne pouvais pas les faire venir donc elles vont chanter sur des musiques pré-enregistrées. La grosse différence c’est qu’elles ne chantent pas sur des airs pop bonbon, mais plutôt sur des morceaux screamo, hardcore et metal. C’est très agressif et fun. Ça ressemble un peu à Baby Metal mais c’est beaucoup plus raffiné et elles jouent toutes pieds nus. Je sais pas pourquoi.»

Bakyun The Everyday

«Les Bakyun font du «city punk». Au Japon, il y a un genre musical très populaire appelé city pop qui a débuté vers la fin des années 70, une pop très planante et douce avec des paroles souvent très mondaines. Ce style est récemment redevenu à la mode à Tokyo et Bakyun The Everyday se veut un peu l’antithèse de tout cela. Ils jouent forts, sont déjantés sur scène, hyper énergiques, et ont eux aussi un gars et une fille au chant.»

Yubisaki Nohaku

«C’est un groupe de quatre filles très douées qui mélangent une pop étrange à un rock légèrement progressif. Des musiciennes plus techniques que tous les autres sur cette tournée. Elles sont fières de jouer une musique plus complexe et élaborée que la plupart des autres groupes de filles.»

Le 22 mai au Divan orange.

Info/clips sur les groupes et l’événement: nextmusicfromtokyo.com

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!