Ne manquez rien avec l’infolettre.
Asking Alexandra : Un second souffle
Musique

Asking Alexandra : Un second souffle

En parlant du cinquième album d’Asking Alexandria paru en décembre dernier, Ben Bruce a dit qu’il traduisait la magie et l’énergie du groupe à ses débuts. À quoi ce regain d’enthousiasme est-il attribuable? Le chanteur-guitariste nous l’explique en entrevue.

Tout d’abord, il faut admettre qu’on ne s’attendait pas à ce que Ben Bruce aborde avec autant de franchise la période difficile que le groupe métalcore britannique a traversée après le départ du chanteur Danny Worsnop en janvier 2015: «Quand on fait la même chose pendant longtemps, il est facile de devenir complaisant et de sombrer dans la routine. Parfois, ça prend quelque chose de gros pour faire bouger les choses et leur donner un nouvel essor. Le départ de Danny a été un coup dur pour le groupe et son retour (survenu à la fin de 2016, peu de temps après le départ de Denis Snoff, le chanteur qui l’avait remplacé) nous a ramenés à nos débuts, à une époque où on était heureux et excités de composer des chansons ensemble», explique Ben en précisant que Danny n’est pas revenu à cause du départ inattendu de son remplaçant. «On avait déjà recommencé à se voir en tant qu’amis. Un soir, en studio, juste pour le plaisir, on s’est rendu compte qu’on pourrait à nouveau travailler ensemble. La séparation nous a permis de réaliser ce qu’on avait perdu, mais c’est aussi ce dont on avait besoin en tant qu’individus et en tant que groupe pour retrouver notre ferveur des débuts», résume-t-il au sujet de l’enchaînement des événements qui ont mené à l’enregistrement de l’album éponyme Asking Alexandria, lancé en décembre.

Photo Sanjay Parikh
Photo Sanjay Parikh

Pour sortir de la routine, la formation qui comprend aussi le guitariste Cameron Liddell, le bassiste Sam Bettley et le batteur James Cassells a confié la réalisation de son cinquième disque à un ami de longue date, le chanteur-guitariste de From First To Last, Matt Good (Memphis May Fire, Upon A Burning Body): «On a décidé de travailler avec Matt pour faire changement, mais aussi parce que Joey (Sturgis, qui a réalisé les quatre précédents disques du groupe) avait d’autres engagements. Dans les circonstances, je trouvais que ça avait du sens de faire appel à Matt. En outre, son studio est situé près de chez moi, ce qui m’a évité de m’éloigner de ma famille», relate le chanteur-guitariste devenu papa en octobre 2017.

[youtube]-jFgNreZPf0[/youtube]

Depuis ses débuts en 2008, Asking Alexandria a l’habitude de surprendre ses fans en incluant des influences pop et rock à son métalcore. Cette fois-ci, la surprise prend la forme d’Empire, une chanson rock rap sur laquelle collabore Bingx: «Danny a un ami qui connaît Bingx. C’est lui qui m’a fait découvrir sa musique», indique le chanteur-guitariste. «J’aime le hip-hop et le rap et en entendant ce que Bingx fait, j’ai trouvé honteux qu’il ne soit pas davantage connu. Lorsqu’il a accepté de collaborer avec nous, on lui a envoyé Empire. Moins d’une semaine plus tard, il nous a renvoyé ce qu’il avait enregistré et on est tout de suite tombé en amour avec sa contribution», dit Ben, qui espère que le rappeur pourra les rejoindre sur scène d’ici la fin de la tournée.

D’ailleurs, pour l’instant, la prestation d’Asking Alexandria ne compte pas de chansons de The Black (2016), mais ça pourrait changer: «Danny n’est pas contre l’idée d’interpréter le matériel enregistré par Denis Stoff. Il y a sur cet album des morceaux qu’on aime autant que nos fans, et qu’on se fera un plaisir de rejouer un moment donné», assure Ben.

Le 4 février au MTelus avec Black Veil Brides et Crown The Empire