Ne manquez rien avec l’infolettre.
Les 21. des Francouvertes: Jeremy Lachance, Désarroi et La fièvre
Musique

Les 21. des Francouvertes: Jeremy Lachance, Désarroi et La fièvre

En exclusivité, tous les mardis, visionnez la série Les 21. pour en connaître davantage sur la cuvée de la 24e édition des Francouvertes. Cette semaine : cap sur Jeremy Lachance, Désarroi et La fièvre, qui seront tous de passage au Lion d’or le 16 mars prochain pour la cinquième soirée des préliminaires.

Jeremy Lachance narre, raconte et chante ses poèmes aux images surréalistes sur des mélodies simples, résultat «d’un heureux mélange de ce qui se trouve entre quelques trains, d’histoires de route et de la mélancolie d’être loin». Originaire de Saint-Hugues en Montérégie, l’auteur-compositeur-interprète navigue entre folk doux et rock ardent.

Désarroi, c’est le projet de Marc-Antoine Gagnon, un auteur-compositeur-interprète autrefois «enraciné dans le Bas-du-Fleuve» et maintenant installé en ville. Sa voix «percutante et fragile, accentuée de paroles mélancoliques et introspectives» se mêle à des mélodies indie folk rock, qui hésitent entre le triste et le beau.

Les Rimouskoises d’origine Zéa Beaulieu-April et Ma-Au Leclerc ont initié leur projet La Fièvre il y a environ une décennie. Reconnu pour «ses performances endiablées et sa petite tendance à la sorcellerie», le duo montréalais propose une chanson sensible, poétique et tumultueuse, marquée par la rencontre entre guitares, synthés et percussions «bégayantes, épineuses et percutantes».

Rendez-vous ce lundi 16 mars au Lion d’or pour voir les trois artistes en spectacle.

Plus de détails

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie