Ne manquez rien avec l’infolettre.
Le journal de quarantaine du P'tit Belliveau
Musique

Le journal de quarantaine du P’tit Belliveau

Le P’tit Belliveau, c’est un ovni musical qui nous arrive de Nouvelle-Écosse. Il fera paraître son premier album Greatest Hits Vol.1 ce vendredi sur l’étiquette Bonsound. En attendant, il nous partage ses choix culturels pour rester sain d’esprit pendant le confinement. 

Comment gères-tu la quarantaine?

Je gère quand même pas mal bien. Je suis assez loner et je dépense normalement beaucoup de temps dans mon studio donc y’a pas énormément qu’a changé dans ma vie à la maison, haha. Ma blonde et moi, on a emporté notre lit dans le salon et formé un super-bed-couch, highly recommend. Le TV est on, Luigi’s Mansion qui blast, Dr. Pepper dans l’fridge, yessor.

Qu’est-ce qui te donne de l’espoir? 

Le soleil pis d’la musique.

Le film que je regarde: les documentaires de nature. Mais dernièrement, j’watch surtout des TV shows.

La série télé que je regarde: Curb Your Enthusiasm, Kopitiam, Shark Tank, Neon Genesis Evangelion

La musique que j’écoute: Take it Home par Hot Rize (best track: Voice on the Wind); Sailing Blaster par Hiroshi Satoh (best track: Always); Feed Tha Streets II par Roddy Ricch (Best track: Die Young); Tormented par Gary Wilson (best track: The Sin Eater)

Le balado que j’écoute: Radiolab; This American Life; Last Podcast on the Left; Planet Money

L’artiste que j’ai découvert récemment: Gary Wilson

Le livre que je lis: J’aimerais vous dire que j’ai lu récemment, mais c’est point vrai. J’ai une collection impressionnante de livres que j’ai point lus tho.

Suivez le P’tit Belliveau sur Facebook et Instagram.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie