Ne manquez rien avec l’infolettre.
Les herbogénistes Koriass et FouKi commentent les chansons de leur album-surprise
Musique

Les herbogénistes Koriass et FouKi commentent les chansons de leur album-surprise

La semaine dernière les deux rappeurs ont fait paraître Génies en herbe, un album collaboratif lancé en plein confinement. S’ils se côtoient fréquemment sur la scène rap locale, cette fois, ils combinent leurs flows sur les beats de Ruffsound et QuietMike, entre autres, et ça marche. Le ton nonchalant de FouKi apporte de la douceur à celui plus tranchant de Koriass. VOIR leur a demandé de commenter chacune des chansons. Ils se sont prêtés au jeu avec un grand sérieux. Surtout FouKi. 

Génies en herbe

Koriass: J’me prends vraiment pas pour un Mountain Dew diète dans ce couplet-là, pour un demi-dieu plus précisément. Et FouKi, sa meilleure line, c’est la sonnerie de iPhone qu’il chante lui-même.

FouKi: C’est un gros snap. Watch out les tympans, autant léger que lourd.

Bruit

K.: Les petites harmonies vocales du refrain me donnent des papillons dans le pubis.

F.: Une chanson d’été forte en nostalgie, let’s vybe! Du rap très zaycologique parce qu’on cartonne.

Herbogénistes

K.: J’ai enregistré les 8 premières barres et Ruffsound le remettait en loop sans arrêt au studio en disant « rap mon gars, rap ». Fait saillant: on n’avait pas de titre ni de refrain et on (FouKi) a trouvé ça à peu près 16 secondes avant le mastering.

F.: J’ai la même tronche que Pat Mahomes, la même puissance que Francis Bouillon et la même notoriété que Philippe Etchebest. 

Bravo  

K.: J’ai scrappé mon verse au studio de Mocy parce que je le trouvais weak et j’ai écrit le verse actuel en une vingtaine de minutes, le temps que Mocy mange son plat congelé. Michel a tué le beat. 

F.: C’est important la confiance en soi, il faut savoir se dire bravo et le dire aux autres. 

Marée haute

K.: Je parle souvent de hockey sur l’album. Fait saillant: je suis fucking poche au hockey pis je trouve ça plate à mort.

F.: Du rap à l’état pur. Il faut savoir prendre des risques. Même si c’est la marée est haute, on ride sur le wave.

Bénis

K.: Fait saillant: FouKi insulte quelqu’un en disant « t’es plus laid qu’un berlingot » et c’est tellement retardé que c’est fly. Aussi, non on diss pas Loud ou Lary ni là-dessus ni nulle part sur l’album. Vous gossez avec vos sneak diss inventés parce que vous voulez du beef.

F.: Ma chanson préférée du projet, plus « bénis » que les œufs bénédictines. 

Tout c’qui faut

K.: Oui, je suis équipé pour veiller tard, mais l’étalon c’était peut-être exagéré. Aussi, je fais pas de compost. Sinon c’est accurate, surtout mon yacht.

F.: La chanson que j’ai eu le plus de plaisir à faire. 

Figure out

K.: Je trouve que je suis très sensuel en général là-dessus.

F.: La chanson la plus chaude, estivale. J’ai l’impression de prendre un vol direct vers les Antilles. #PouletÉpicé

ITPPNA

K.: Le beat que Ruffsound a fait quand je lui ai dit que ce serait cool de faire un beat bien grimy à la Griselda. On m’écoute beaucoup.

F.: La chanson que je trouve la plus « gang », une chanson qui me donne la sour face instantanément. #SaveurCitronLime

Fait chier

K.: Complémentaire à Tout c’qui faut, des petites énumérations de cossins désagréables. À la réécouter, on aurait pu se clancher un autre verse ou deux, je trouve.

F.: Les petites bad luck du quotidien peuvent des fois s’empiler et ça fait chier…

Monstres

K.: C’est un refrain composé par FouKi et « J’rêve que j’fais de l’insomnie » est pas mal géniale comme line. Sinon, mon line d’Aaliyah est fly en esti.

F.: Certainement dans les textes les plus farfelus de l’album avec une prod qui donne le goût de rapper sur du old school toute la journée/soirée/nuit jusqu’à la fin des temps.

Dernier Drink

K.: Y’a quelqu’un qui a reproché à mon gérant mon utilisation du N-word parce qu’il entendait autre chose à: « tu veux pas que ton ex sache ». C’est « ton ex » que je dis. Déjà que je suis un blanc qui rappe, je vais pas drop le N-bomb en plus. 

F.: Bon, je vais faire une maman de moi-même et dire que toutes choses ont bien meilleur goût avec modération. Mais des fois, pour comprendre la modération, il faut avoir déjà abusé?

Goéland

K.: Ça, c’est un exemple de création spontanée. FouKi écoutait le beat en loop et il lui venait des images, comme la musique le fait souvent. Ça lui inspirait l’océan. Y’a comme un feel de vent et de liberté dans la couleur du beat. Il a dit qu’il se sentait comme un goéland et y’est parti là-dessus. Crisse de pothead. 

F.: Une chanson qui fait voler. High comme un goéland. On fait notre bout de chemin.

Bye

K.: FouKi m’outshine violemment là-dessus, mais je m’en fous. Fait saillant: bye.

F.: Y’a pas de prise de tête, que des prises de risque. Le reach qu’on a, on le mérite. Ceux qui pensent que non… Bye (zayzayyyy)

L’album Génies en herbe de Koriass et FouKi est paru sur l’étiquette 7e Ciel. Disponible partout.

 

 

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie