Ne manquez rien avec l’infolettre.
Backwater Township
Musique

Backwater Township

Basé à Montréal, le trio jazz Backwater Township évolue sur la scène de la métropole depuis 2018. Avec un EP en poche, le contrebassiste et compositeur du groupe Corey Thomas tente d’infuser ses expériences en tant qu’artiste autochtone dans sa musique. Il a également produit il y a peu de temps un concert intitulé Jazz Nations, où étaient mises en vedette des compositions d’artistes jazz des Premières Nations. Il répond ici à nos questions.

NationMi’gmaq / Communauté: Gesgapegiag / Genre musical: Jazz

Comment est-ce que tes compositions musicales reflètent tes expériences en tant qu’artiste Mi’gmaq dans ton village d’origine et à Montréal?

Mon identité musicale est le résultat direct de mes expériences à Gesgapegiag, car c’est là que j’ai développé mon amour pour la musique. Qu’il s’agisse de jouer de la musique avec mon oncle ou d’écouter de la musique de tambour traditionnelle, c’est là que tout a commencé. Ma carrière de musicien m’a conduit à Montréal, et j’ai le sentiment que c’est ce déménagement, grâce à mes études et à ma plongée dans la théorie musicale, qui a véritablement favorisé cette identité musicale. Ma musique est basée sur divers scénarios et intentions liés à mon identité culturelle. Tio’tia: ke est une pièce que j’ai écrite pour remercier les Kanien’kehá: ka. Étant Mi’gmaq, je suis conscient que je suis un visiteur dans cet endroit j’apprécie toutes les expériences que cela comporte. Bien que je sois loin de Gesgapegiag, ce sera toujours ma maison. Cela dit, Montréal a été accueillante et je suis reconnaissant d’y vivre.

Peux-tu nous parler du territoire dans lequel tu as grandi et partager une chose spéciale ou une anecdote qui implique la communauté? 

Gesgapegiag est une belle communauté située au cœur de la péninsule gaspésienne. Gesgapegiag se traduit littéralement par «là où la rivière s’élargit». La seule chose plus étonnante que le paysage lui-même, ce sont les gens qui l’habitent. La communauté se soucie véritablement les uns des autres et travaille ensemble pour enrichir l’expérience des générations futures. Les aînés transmettent leurs enseignements, les membres de la communauté s’impliquent dans l’encadrement des sports organisés et chaque vacancier reçoit des légumes et un oiseau. J’ai toujours pensé que j’avais pris pour acquis à quel point c’était spécial, mais je crois aussi avoir trouvé ce sens de communauté à Montréal.

EN VIDÉO:

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie