Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
John-Émile Grégoire
Musique

John-Émile Grégoire

Chaque semaine, en partenariat avec la très cool et pertinente plateforme numérique Nikamowin (une initiative de Musique Nomade), nous vous présentons le profil d’un ou d’une artiste autochtone à découvrir immédiatement.

John-Émile Grégoire est un auteur-compositeur-interprète de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam à Sept-Îles et qui a vécu à Québec. Il compose des chansons qui parlent de son quotidien avec sa guitare acoustique. Cet automne, il entrera en studio pour enregistrer son tout premier album.

John-Émile Grégoire a enregistré une chanson, Menueniuin, lors d’un passage de Musique Nomade dans sa communauté. La pièce se retrouve sur l’album compilation Nitehi Aimihewin (atikemekw pour La parole de mon coeur), disponible depuis le 27 septembre. Plusieurs autres artistes issus des communautés atikamekw de Manawan et innues de Uashat Mak-Mani-Utenam figurent sur l’album.

Nation: Innu / Communauté: Uashat mak Mani-Utenam / Genre musical: Pop-rock

Ton extrait Menueniuin est une chanson d’espoir. Peux-tu nous expliquer ce qu’elle représente pour toi et ce qui t’a inspiré à l’écrire?

La chanson Menueniuin a pris naissance à un moment de ma vie où mon fils Éthan est venu vivre avec moi. Cette chanson, qui parle de bien-être et d’espoir, n’était que le reflet de ce que je ressentais à ce moment-là: nouvel appartement, nouvelle job, nouvelle vie… Quand tu as le feeling que tout va bien aller, même avec les petites embûches de la vie. Disons que cette chanson m’est apparue tout d’un coup.

Peux-tu nous parler du territoire dans lequel tu as grandi et partager une chose spéciale ou une anecdote qui implique la communauté?

Plus jeune, j’ai toujours habité dans la ville de Québec pour mes études. C’est ce qui a causé, sans que je le veuille, de ne pas vraiment connaître ma langue et ma culture. C’est à l’âge de 17 ans que je suis revenu dans ma communauté et avec les années, j’ai voulu rattraper le temps perdu en apprenant ma langue, au moins pour la comprendre. Très prochainement, je vais réaliser un album qui sera, pour cette raison, en français et en innu.

EN VIDÉO:

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie