Retour sur Geoulah
Musique

Retour sur Geoulah

Vous ne le saviez peut-être pas, mais en mars 1996, Montréal perdait sa meilleure formation reggae. En effet, après avoir fait la pluie et (surtout) le beau temps avec ses rendez-vous hebdomadaires au défunt Voltaire, trois membres du groupe Geoulah ont plié bagage pour Los Angeles avec un album sous le bras (Soul Deliverance). Depuis, sous leur nouveau nom Mongoose, ils ont réussi à se tailler une place enviable sur la Côte-Ouest américaine ces six dernières années. Et n’en déplaise aux prétendants au titre, aucune autre formation montréalaise nageant dans les mêmes eaux reggae-roots n’a depuis réussi à les remplacer vraiment. C’est dire que leur prestation de dimanche dernier, sur une scène extérieure du Festival de Jazz, était attendue. Et dès les premières minutes, le charismatique chanteur Maimon (aux origines juives marocaines) affichait un sourire qui trahissait son plaisir de retrouver son public, mais aussi quelques membres de la formation d’origine qui ne s’étaient pas exilés vers les USA en 96. Habile dans sa manière d’installer la bonne vibration, Geoulah a déballé ses morceaux (anciens et nouveaux) un à un, dans la plus belle simplicité, tout en dévoilant un penchant inédit à parsemer sa mouture d’intonations vocales et de pas de danse du pays d’origine de Maimon, un interprète franchement au-dessus de la moyenne. Bref, une performance sans tache, du genre qui apaise les esprits et qui réchauffe les coeurs, et qui concluait de belle façon ce premier festival de l’été. En espérant que Geoulah-Mongoose nous rende visite plus régulièrement dans un proche avenir…

Dobacaracol aux FrancoFolies: tour du chapeau!
Autre formation qui réchauffe les coeurs, Dobacaracol a de quoi être fébrile puisqu’au moment où vous lisez ses lignes, Doriane, Carole et sa bande de musiciens sont en route pour leur premier pèlerinage en sol européen. En effet, une copie de leur premier album (Le Calme-son) étant parvenue à se frayer un chemin de mains en mains jusqu’à celles de Jean-Louis Foulquier, le grand manitou des FrancoFolies de La Rochelle, le groupe a réussi le tour de force d’être invité non pas à une seule FrancoFolie mais à trois! Ainsi, Dobacaracol jouera le 14 juillet à La Rochelle; le 21 à Spa, en Belgique; et le 30 à Montréal, sur une scène extérieure. Tout un exploit quand on songe que les seuls autres représentants québécois qui seront également de la partie en France et en Belgique seront Jorane, Urbain Desbois, Lara Fabian et Robert Charlebois! "Nous avons travaillé vraiment fort pour monter un show à la hauteur de ces événements, m’expliquait Carole par courriel la semaine dernière. Je crois en toute sincérité que nous avons beaucoup évolué depuis les Francouvertes, autant au niveau des chansons que de la performance elle-même. J’ose espérer que le public européen appréciera, et je crois que oui, car il me semble que le duo voix féminines et percussions, c’est du jamais vu de leur côté de l’Atlantique. La réaction que nous avons des Français que nous connaissons est généralement excellente. Anyways, on va faire de notre mieux et s’ils trippent, tant mieux! Misons aussi sur l’exotisme que les Européens trouvent à tout ce qui est québécois…" On se fera un petit compte rendu de leur aventure dès leur retour, promis!

Off-Rire, 2e partie
Ça ressemble à une reprise de la semaine dernière, mais il n’en est rien. Alors que Le Karlof Orchestra, Lederhosen Lucil et International Al Cognen participaient à l’événement Juste Pourri aux Foufs, mardi dernier, on retrouvera ces mêmes zigotos (et d’autres) dans des circonstances différentes cette semaine. D’abord, au Café Chaos, l’événement Off-Rire débutera le 11 juillet avec une soirée en compagnie du Déblateux (qui demande la séparation du Lac Saint-Jean!) et son cirque Gars de rot. Ensuite, le 12, on y verra celui que l’on présente comme le prochain Mononc’ Serge de la scène locale, Maxime Houde, et le groupe humoristique On the Air (qui se produira d’ailleurs tous les mardis de juillet). Et pour conclure ce volet impertinent, vous pourrez (re)voir Le Karlof Orchestra et International Al Cognen, le vendredi 19 juillet.

De son côté, notre fausse Bavaroise préférée présentera son Lederhosen Lucil’s Soiro Bizarro le 18 juillet à la Sala Rossa, où elle sera accompagnée de J-Robot et The Quickies. Lucil nous promet également de la bouffe et plein d’autres surprises sur place.

à souligner
– Les formations Spleen?!, 2 Stone 2 Skank et Ukko seront à L’X, le 12 juillet, pour une soirée ska-punk survoltée.

– Montreal-Underground.com envahit les ondes de CIBL en prenant les commandes d’un retour à la maison pour les fans de hip-hop, rap et r’n’b. Cette émission, qui vous propose des chroniques, des prestations en direct, des revues artistiques et, bien sûr, de la musique, est animée par Chadow et ses acolytes, Goofy et Vulguerre, tous les lundis de 15 h à 17 h.

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!

East + 25 à 40 %
Prévente exclusive

East