Musique

Les Secrétaires Volantes au Festival d’été de Québec, Atach Tatuq, ?Alice!, Festival Y Fait Show, Charge 69, Les Abdigradationnistes, Jesus and the Headliner

Les Secrétaires Volantes au Festival d'été de Québec

Il y a dix ans, la Vieille Capitale vivait sous les assauts d'une scène rock en pleine ébullition. Des groupes comme Démolition, Les Secrétaires Volantes et Les Enfants d'Chienne visitaient les avenues rock garage bien avant le retour en force du courant, au début des années 2000. Aujourd'hui, l'époque est révolue, et la scène émergente de Québec est davantage reconnue pour ses artistes urbains (Millimetrik, Accrophone, Boogat) et punk (GFK, Fifth Hour Hero).

Pour cette raison, nous étions persuadés de vivre un grand moment nostalgique dimanche dernier alors que Les Secrétaires Volantes ressuscitaient, l'histoire d'un soir seulement, dans leur ville natale, au Festival d'été de Québec. Peut-être est-ce la chaleur accablante ou les 11 jours de festival qui commençaient à rentrer dans le corps des Québécois ce soir-là, mais la foule amassée devant le Parc de la francophonie n'avait rien de particulièrement survolté. Bien sûr, bon nombre de spectateurs s'étaient donné rendez-vous devant la scène afin de trasher, chanter et vivre pleinement ce concert attendu, mais côté ambiance, on a déjà vu plus explosif.

La faute revient-elle aux sept secrétaires présentes sur scène? Absolument pas. Gourmet (basse), Lubrique (guitare), Éric Sonic (guitare), Cocktail (voix), La Poufiasse (voix), Phil Retors (batterie) et Ken Fortrel (orgue) n'ont rien à se reprocher. Dès les premières notes du concert (les accords abrasifs de Filles ou Garçons?), nous savions, sans grand étonnement, le groupe en pleine forme. Les musiciens ont peut-être vieilli, ils ont d'ailleurs interrompu prématurément Le rock c'est la santé, affirmant que 10 ans plus tard, ils étaient moins certains du constat, mais leur âge ne change en rien la défonce qu'ils offrent sur scène: les bouteilles de bière qui revolent, Cocktail et La Poufiasse qui s'embrassent à gorge déployée pendant Combo Love, Lubrique qui s'effondre sur scène en plein solo. Bref, un concert nettement plus énergique que celui des New York Dolls qui le précédait.

Puisque aucune autre représentation n'est prévue pour l'instant, votre dernière chance d'entendre sur scène les I Mean Blackout, Un oiseau dans le réacteur, Moustachus, à vos rasoirs, Solange, es-tu réveillée? et Onze heures moins cinq, panique dans la ville sera le 30 juillet aux FrancoFolies. À vous d'en profiter.

ooo

LES ÉCHOS DES LOCAUX

Malgré la parution d'un deuxième album, la séparation semble imminente pour le collectif hip-hop Atach Tatuq. Photo: Hest One

– Les formations Atach Tatuq et ?Alice! annoncent leur séparation imminente, à l'aube de leurs concerts extérieurs aux FrancoFolies. Ironiquement, le collectif hip-hop Atach Tatuq, qui a connu un certain succès avec la pièce Y a trop de shit, vient tout juste de lancer son deuxième et dernier compact, intitulé Deluxxx. Le concert sur la scène Hip Hop Solo Mobile le 1er août pourrait bien être l'une des dernières performances de la formation, stipule le programme des Francos… Et si le nouvel album cartonnait? Dans le cas d'?Alice!, en spectacle le 2 août sur la scène Labatt Bleue, les membres Vladimir Garand et Esther Teman prévoient tous deux se concentrer sur des projets solos dans un avenir rapproché.

ooo

CONSEILS CONCERTS

– Présenté par le magazine Rien à Déclarer et unitedforparadise.com (un nouveau point de rencontre pour la scène punk québécoise), le Festival Y Fait Show tient sa première édition ce week-end. Ce jeudi 21 juillet, CyanFiction, Road Bones, Genuine et Fixelf seront au Saphir à 21 h. Le 22, The Delegates, The Couch Addiction, Second Twelve, Young and Lost et Seven Days Not a Week investiront le El Salon à 19 h 30. Finalement, le 23, Colossal (Chicago), Mia Verko, For the Mathematics (Ottawa) et Issue Sixteen vous attendront à la Sala Rossa dès 21 h.

– Les punks de Barricade Mentale, de La Gâchette, de Sac à Gnôle et de Sale Gauloise réchaufferont La Shop (2090, rue Moreau, local 102) lors du concert de la formation française Charge 69 le 22.

– Les Abdigradationnistes vous proposent un concert violemment poétique le 23 à l'Escogriffe.

ooo

CRITIQUE DISQUE LOCAL
JESUS AND THE HEADLINER
THE BAD NEWS
(FIGHT THE MENTALITY RECORDS)

Pourvu d'un sens de l'humour parfois abrasif et d'une aptitude pop indéniable, Jesus and the Headliner lance son premier album cette semaine. Maintenant en trio (guitare/basse/batterie), ces ex-Röketman sonnent comme une tonne de brique et proposent des compositions qui empruntent autant au courant hard rock/métal des années 80 qu'à l'énergie punk plus moderne. Calibrant parfaitement l'agressivité et l'accessibilité, The Bad News regorge de pièces coup-de-poing stoner punk qui s'écoutent facilement en boucle (Burn It Down to the Ground, Poopoo on Your Poodle). Après Preistess, voici qu'un autre groupe stoner énergique montréalais mérite notre attention. À découvrir le 22 juillet à l'Hémisphère Gauche avec And the Saga Continues et Road Bones. 4/5

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!