Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesNormand Baillargeon

Une petite expérience de pensée sur les élections

Je vous propose une petite expérience de pensée. De quoi s’agit-il?

La catégorie est large, mais on pourra dire, en première approximation, que des expériences de pensée sont des situations idéales et imaginées qui nous permettent de réaliser, «de tête», quelque chose comme des tests ou des mises à l’épreuve d’idées et d’hypothèses et d’explorer les conséquences de certaines de nos intuitions.

De telles expériences de pensée ont été réalisées tout au long de l’histoire de la philosophie et de l’histoire des sciences et elles ont parfois joué un rôle prépondérant dans leur développement. Les meilleures d’entre elles aident en effet à clarifier nos idées, à formuler plus précisément des problèmes, à faire remarquer des contradictions et même à établir la plausibilité de certaines idées ou théories.

Voici donc la mienne,  bien modeste.

Imaginez qu’au lieu d’élections, on convienne de désigner au hasard X, disons 500, citoyennes et citoyens qui délibéreront, informés par des fonctionnaires, et qui prendront ensuite, à la majorité des voix, les décisions qui doivent être prise au cours des, disons, quatre prochaines années.

Supposons aussi qu’on ait à coeur l’idée que la démocratie est un modèle délibératif et que les décisions qui sont prises par de telles délibérations sont les bonnes.

Que pensez-vous que nous gagnerions/que nous perdrions en adoptant ce modèle?