Punch Club #21 : le choc des titans
Scène

Punch Club #21 : le choc des titans

Qu’est-ce que cette énième édition du Punch Club aura de si spécial? Ni plus ni moins que la rencontre entre deux équipes vraiment trop fortes pour les autres ligues.

C’est ce vendredi le 20 décembre qu’aura lieu le quatrième championnat du Punch Club, la ligue de street impro fondée à Québec il y presque deux ans et qui a bouleversé le marché. Nous aurons la chance d’y revenir plus tard.

Pour l’occasion, c’est l’équipe formée par Arnaud Soly, Virginie Fortin et Louis Courchesne (tous sur la photo) qui aura pour mandat de défendre son titre pour la deuxième fois. « À date, c’est vraiment hot. En un an, ils ont déjà gagné 1500$. Juste avec le Punch Club », s’enthousiasme le seul et unique Ogden alias Robert Nelson. Le cofondateur de la ligue aux côtés de Dominic Lapointe aussi MC au sein du (très) populaire collectif bas-canadien Alaclair Ensemble.

Son but avec le Punch Club est simple: offrir une plateforme d’épanouissement pour les improvisateurs du plus haut niveau. En fait, il s’explique mal que les champions de la discipline ne puissent gagner un salaire décent en pratiquant leur art alors que c’est chose possible en Europe. « C’est comme si les joueurs de la LNH jouaient dans l’aréna au coin de la rue. Aller à l’impro communautaire, c’est comme voir Guy Lafleur jouer avec ses chums mais à l’aréna municipal. […] On a les joueurs, on a l’intérêt du public. Si je peux gagner ma vie avec le rap, pourquoi est-ce que les improvisateurs ne peuvent pas? »

Mais la LNI, Ogden, tu y as pensé? « Oui, mais la LNI a davantage une fonction muséale. C’est du pareil au même depuis 35 ans! […] Au départ, Robert Gravel a créé l’impro pour le perfectionnement des comédiens. Mais l’impro a évoluée et ça peut aujourd’hui être autre chose qu’éducatif. Nous, avec le Punch Club, on le fait pour le divertissement du public. »

Pas de règle, pas d’arbitre, une compétition vraiment féroce (lire: des bitcheries) et des équipes formées de trois joueurs seulement.  Le Punch Club, c’est tout ça et uniquement avec des improvisateurs chevronnés. Le meilleurs du Québec et, forcément, du monde entier. « Parce que c’est ici que ç’a été inventé. »

 

Vous voulez y aller?

Vendredi 20 décembre à 21h

Grand Salon de l’Université Laval

 

Ci-dessous, le call out des  champions en titre de la ligue.