Ne manquez rien avec l’infolettre.
Le prochain film de Scorsese, The Irishman, sera distribué par Netflix
Cinéma

Le prochain film de Scorsese, The Irishman, sera distribué par Netflix

À une certaine époque, le simple fait de mentionner que Robert De NiroAl PacinoJoe Pesci et Harvey Keitel étaient à bord pour tourner un film de gangster réalisé par Martin Scorsese aurait fait saliver n’importe quel studio hollywoodien. Pourtant, le prochain projet du réalisateur légendaire, The Irishman, semble trop risqué pour que même la compagnie Paramount Pictures soit prête à se mouiller. En effet, les droits de distribution et le contrat de production du film, qui a un budget de production prévu de 100 million $, viennent de passer dans les mains d’un nouveau géant qui prouve une fois de plus son poids immense sur l’industrie avec cette nouvelle entente: le site de diffusion en ligne Netflix.

Ce revirement de situation arrive à un moment où on apprend que le président du conseil d’administration de Paramount, Brad Grey, quitte le navire. La compagnie se trouverait dans une position précaire et, selon une source proche de l’entente, «ne peut pas se permettre de risques présentement. Avec cette nouvelle entente, le réalisateur aura plus de latitude pour réaliser le projet qu’il désire.»

Netflix serait en train d’acquérir les droits internationaux pour pouvoir distribuer le film à ses 93 millions de membres dans 190 pays. Cela signifie que STX Entertainement et Media Asia, qui avaient respectivement achetés les droits pour l’Amérique du Nord et la Chine, sont désormais laissés de côté. Scorsese a toutefois toujours une entente avec Paramount, pour la production d’un film quel qu’il soit, qui s’étend jusqu’en 2019. Le flop commercial de Silence, son plus récent film (seulement 7 millions $ récoltés au box-office pour un coût de production de 40 millions $), pourrait avoir fait peur à la Paramount.

Il est impressionnant de voir Netflix ramasser un film aussi top-shelf, la compagnie ayant jusqu’ici plutôt produit des films indépendants de beaucoup moindre envergure. L’entente viendrait toutefois avec une close de «qualification aux Oscars» qui assure que le service d’écoute en ligne devra nécessairement distribuer le film dans plusieurs chaines de cinémas et que le film n’échouera pas directement sur l’écoute en ligne, un soulagement pour tous les fans de films de gangsters. Ç’aurait été bien dommage que le film ne fasse pas l’objet d’une sortie en salle. Un gros avantage de travailler avec Netflix, pour Scorsese, est qu’il est assuré d’avoir tout le contrôle possible sur le résultat final, et qu’il n’aura pas à respecter une limite de temps.

Ce partenariat entre Scorsese et un géant de la distribution en ligne pourrait bien transformer l’industrie de manière profonde si d’autres artistes décident de lui emboîter le pas, ce qui ne serait pas surprenant après qu’une si grosse pointure ait pavé la voie. La liberté offerte par la plateforme en ligne sera d’autant plus alléchante si cette offre de film AAA fait revoir à la compagnie ses pratiques face aux sorties en salle, qui ont jusqu’ici fait snober leurs offres par l’Académie. Un dossier à suivre!

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie