Le cinéaste Jean Beaudin est décédé
Cinéma

Le cinéaste Jean Beaudin est décédé

Selon un communiqué émis aujourd’hui par l’Agence Omada, le cinéaste Jean Beaudin s’est éteint « subitement » ce samedi 18 mai.

On lui doit Le Matou, l’adaptation cinématographique de la pièce Being at home with Claude, J.A. Martin Photographe (un long-métrage de fiction qui verra Monique Mercure récompensée du Prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes), Le collectionneur, Mario, Souvenirs Intimes et Cordélia, notamment.

C’est aussi lui qui avait dirigé les acteurs Roy Dupois et Marina Orsini dans la télésérie culte Les filles de Caleb diffusée au début des années 1990 sur les ondes de Radio-Canada. Récipiendaire de 19 Gémeaux et sacré Chevalier de l’Ordre national du Québec, Jean Beaudin était un géant, un pilier du notre cinéma et du petit écran.

Dans la foulée de cette triste annonce, le président de l’ONF Claude Joli-Coeur a cru bon partager ces quelques mots à l’endroit de ce grand artiste que nous venons de perdre.

« L’apport remarquable de Jean Beaudin au cinéma québécois mérite d’être souligné. Avec beaucoup de sensibilité et de précision, un grand sens de l’image et un talent exceptionnel de directeur d’acteurs, il s’est intéressé autant à la vie des gens simples qu’aux histoires les plus complexes créées par les écrivains d’ici. C’est une fierté pour l’ONF de compter dans sa collection certaines de ses œuvres les plus importantes »

Très récemment, nous avons pu voir Jean Beaudin dans Le vieil âge et l’espérance, un film de Fernand Dansereau qui aborde justement les questions de la mort, mais aussi de la vie qui, peut-être, subsiste après. Ce très beau documentaire est encore à l’affiche au Cinéma Beaubien, au Clap et au Cinéma Cartier.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie