Spectacles de l'École de Danse contemporaine de Montréal
Scène

Spectacles de l’École de Danse contemporaine de Montréal

L’École de danse contemporaine de Montréal fera son entrée à l’édifice Wilder à l’occasion de ses spectacles de fin d’année. De plus, quelques faits intéressants au sujet de ses finissants 2017: il s’agit de la cohorte la plus nombreuse depuis la création de l’École – preuve que la danse est un art qui est bien loin d’agoniser – et les garçons sont nombreux.

Depuis sa création en 1981, l’École a déjà formé plus de 300 danseurs interprètes qui œuvrent aujourd’hui dans des compagnies de danse renommées. Et c’est loin d’être terminé : l’École est sur le point de s’installer dans de nouveaux espaces, plus enviable à l’international, afin d’attirer davantage de danseurs d’ici et d’ailleurs. Sous la direction artistique de Lucie Boissinot, la relève en danse montréalaise de cette année nous démontrera que la danse est un art puissant, une grand-messe humaniste… On pourra en avoir la preuve dès la fin du mois de mai à la Maison de la Culture Frontenac ou à l’Édifice Wilder, alors que les étudiants de l’École sont sur le point de présenter leurs créations sur scène, chapeautés par plusieurs chorégraphes de différents horizons.

dansesdemai

D’abord, les 22 finissants de l’École présenteront Les Danses de mai du 25 au 27 mai. En collaboration avec le Conservatoire de musique de Montréal, le spectacle nous présentera des danses fougueuses, jumelées à des compositions électro-acoustiques originales. Trois propositions chorégraphiques distinctes seront présentées, l’occasion idéale pour les finissants de nous montrer leur polyvalence.

LES DANSES DE MAI | OPUS 2017
Spectacle des finissants 25 au 27 mai à 19h
Maison de la culture Frontenac (2550, rue Ontario Est, Montréal)

dansesadeuxtemps

Du 17 au 20 mai, la première et la deuxième année de l’École de Danse contemporaine présenteront une oeuvre humaniste et éclectique, avec trois créations originales, engagées et poétiques. Le spectacle se veut un hymne à la différence. Encore une fois, il sera démontré que la danse ne discrimine pas. La musique de Schumann et Tchaïkovski viendront se marier avec la fluidité des jeunes danseurs, qui risquent fort bien de nous surprendre…

LES DANSES À DEUX TEMPS | 2017
Spectacle des étudiants de première et deuxième année / 17 au 20 mai à 19 h 30
Édifice Wilder – Espace Danse (1435, rue de Bleury, Montréal)