La 39e saison de l'Espace Go : écourtée, mais intense
Scène

La 39e saison de l’Espace Go : écourtée, mais intense

2018 sera l’année du renouveau pour l’Espace Go. En pleine finalisation des rénovations de son théâtre du Boulevard St-Laurent, la compagnie donnera le coup d’envoi à sa 39e saison, sous le signe des mots, des idées et de la liberté. Un thème plus que jamais d’actualité, en cette ère de fausses nouvelles et de faits alternatifs, qui viennent manipuler les pensées… Les trois pièces de la saison, choisies par la directrice artistique Ginette Noiseux, abordent ces enjeux sous diverses formes.

D’abord, le spectacle d’ouverture Les Marguerite(s), présenté du 20 février au 17 mars avec la compagnie de création UBU, met en scène la condamnation à mort par l’Inquisition de Marguerite Porete, une philosophe humaniste, suite à la parution de son premier livre, jugé subversif. La grande chorégraphe Louise Lecavalier incarnera en mouvements le silence de cette auteure face aux juges qui la condamnent. Dans un deuxième temps, Céline Bonnier et Évelyne Rompré viendront en alternance (selon les dates de représentations), traduire en mots la puissance des écrits de Porete. Une troisième partie, interprétée par Sophie Desmarais incarnera l’auteure à notre époque.

Mise en scène par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin (qui signe aussi le texte original), Les Marguerite(s) présente six Marguerite Porete distinctes qui traduisent toute la puissance des mots.

go-17-18-affiche-vie-utile-evelyne-2880x4320

Le chantier d’écriture d’Évelyne de la Chenelière sera aussi à l’honneur dans La vie utile, une création présentée du 28 au 31 mai en partenariat avec le festival TransAmériquesMarie Brassard met en scène la mémoire d’Évelyne de la Chenelière et dépeint les obsessions de cette auteure influente de la scène québécoise dans un conte métaphysique et insolite, où se côtoient réalisme et imaginaire.

L’évolution de l’auteure est transposée dans une histoire qui commence par une chute à cheval. Cet incident mènera une cavalière à vouloir restructurer son existence, jusque là menée dans l’indifférence. La vie utile réunit sur scène Christine BeaulieuSophie Cadieux et, bien sûr, Évelyne de la Chenelière.

La saison de l’Espace Go présentera aussi l’opéra de chambre Svabda (signifiant mariage en serbe). Le spectacle, présenté six fois seulement du 24 au 31 mars, est signé par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Il dépeint la réalité de Milica, une jeune fille qui doit rompre définitivement avec le monde de son enfance à cause d’un mariage arrangé. Ses hésitations et ses rêves seront exprimés à travers jeux et chansons.

Pour souligner cette nouvelle saison en beauté, les Productions Porte Parole, concevant des pièces de théâtre documentaire sur la réalité contemporaine québécoise, s’installera à l’Espace Go à titre de compagnie en résidence. Cette cohabitation permettra à Porte Parole, actif depuis 17 ans, de profiter de nouveaux espaces de création.

Toutes les informations sur cette saison 2018 de l’Espace Go sont disponibles sur leur page Web.

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!