Saison 2017-18 d'Usine C: l'heure des collaborations
Scène

Saison 2017-18 d’Usine C: l’heure des collaborations

Hier soir, la saison 2017-2018 de l’Usine C était dévoilée. Tout d’abord, le metteur en scène et directeur du Festival d’Avignon Olivier Py enfilera l’habit de son alter-ego féminin, une diva, dans Les premiers adieux de Miss Knife (du 13 au 15 septembre, présenté exceptionnellement hors les murs du Lion d’Or). Plus tard, du 10 au 21 octobre, Angela Konrad réunira sur une même scène Éric Bernier, quatre danseurs et un chien pour son Last Night I dreamt that somebody loved me. 

Le chorégraphe Frédérick Gravel présentera son Some Hope for the Bastards les 29 et 30 novembre après l’avoir introduit au FTA. Une oeuvre sombre avec neuf danseurs.

Lorsque l’année 2018 se pointera le bout du nez, la grande Brigitte Haentjens renoue avec le comédien Sébastien Ricard pour l’adaptation de Dans la solitude des champs de coton du célébré dramaturge français Bernard-Marie Koltès.

L’artiste en résidence Angela Konrad proposera du 27 février au 10 mars l’essai scientifico-philosophique Les robots font-ils l’amour?  «Colloque fictif déjanté, le spectacle témoigne autant d’une science en délire que d’une psyché humaine gravement atteinte.»

Finalement, Cold Blood, du couple Michèle Anne de Mey et Jaco Van Dormael sera de retour après une apparition remarqué à Usine C en 2016.

Tous les détails sur la saison sur usine-c.com

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!